Quand le coupable s’érige en victime

05/04/2014
Quand le coupable s’érige en victime

L’Union des syndicats de l’enseignement du Togo (USET) tente d’imputer la responsabilité du retard pris dans l’élaboration du statut particulier de la corporation au gouvernement.

Vendredi, le Florent Managawé, le ministre des Enseignements primaire et secondaire, a répondu à ces accusations au micro de Victoire FM. Il a expliqué que la faute incombait à l’USET elle-même dont les représentants arrivent en retard ou pas du tout aux réunion de la commission ad hoc et ne fournissent aucun travail sérieux. Tout cela entrave le déroulement des discussions et donc l’élaboration du texte final.

Pour le ministre, les choses sont entendues, Aketa Abalo l’un des responsables de l’USET, sert une cause autre que celle des enseignants.

‘Nous sommes, de façon irréversible, engagés dans un processus qui va permettre d’offrir de meilleures conditions de vie et de travail aux enseignants’, a réaffirmé Florent Managawé.

Il a invité les professeurs à cesser de brandir à tout bout de champ la menace de grève comme moyen de pression. Enfin, s’agissant des salaires amputés des jours de grève, le ministre a rappelé que cette disposition était légale et inscrite dans les textes.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Prochaine ratification de l'accord sur le climat

Environnement

Les députés ont autorisé mardi le Togo à ratifier l’accord de Paris sur le climat. Un vote obtenu à l’unanimité.