Rentrée scolaire repoussée d'un mois

14/09/2007
Rentrée scolaire repoussée d'un mois

Le gouvernement a décidé jeudi soir de reporter au 17 octobre, la date de la rentrée scolaire initialement prévue le 17 septembre, en raison de la situation qui prévaut dans le nord du pays où plusieurs bâtiments scolaires ont été détruits ou endommagés par les pluies diluviennes tombées ces derniers jours.

"Plusieurs infrastructures ont été endommagées. Pour éviter de faire d'avoir un système éducatif à deux vitesse, nous avons décidé de reporter la rentrée scolaire au 17 octobre", a déclaré le ministre des Enseignements primaire et secondaire, Komi Klassou."Les enseignants ne pourront pas rejoindre leur poste, plusieurs ponts et ayant été détruits. Nous voudrions dans un cadre de solidarité et surtout d'équité repousser la date de la rentrée scolaire, afin de pouvoir mettre en place, dans les semaines à venir, les infrastructures de façon à ce que tous les élèves du Togo puissent rentrer le même jour", a expliqué le ministre Klassou.

"Nous allons construire de nouveaux bâtiments et rénover ceux qui peuvent l'être", a-t-il précisé soulignant que la décision concerne également le secteur privé.

Plus de 1,8 million d'élèves avaient été recensés lors de la rentrée 2006.

Au moins vingt personnes sont mortes et 58 autres blessés à la suite de ces pluies à Kpendjal, situé à environ 650 km au nord de Lomé.

Les intempéries ont fait 34.000 sinistrés avec plus de 22.000 cases et 1.500 hectares de champs de cultures vivrières détruits.

Le président Faure Gnassingbé a décaissé 500 millions de Fcfa pour venir en aide aux sinistrés.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

Vous développez un projet structurant ?

Coopération

Des représentants togolais participeront du 17 au 19 septembre à Genève à la 2e conférence internationale des jeunes francophones (CJF).

26 pays représentés au prochain sommet de Lomé

Cédéao

La Cedeao et la Ceeac tiendront sommet le 30 juillet à Lomé pour discuter terrorisme et lutte contre la radicalisation. 

C'est bien, mais peut mieux faire

Uemoa

Les Etats membres de l’UEMOA doivent renforcer leurs capacités de mobilisation des recettes fiscales.