Reprise des cours à l’Université de Lomé

09/06/2011
Reprise des cours à l’Université de Lomé

Les cours ont repris jeudi à l’Université de Lomé (UL). "Nous n'avons aucun intérêt à perdre cette année. La réouverture est une très bonne chose, mais nous souhaitons maintenant que les autorités prennent au sérieux nos revendications pour qu'il n'y ait plus de troubles à la fac ", a déclaré Jocelyne Adabra étudiante en deuxième année à la Faculté de droit.
Mercredi un groupe d'étudiants, appartenant à un petit syndicat pourtant signataire de l’accord tripartite, avait tenté d'organiser un Sit-in devant l'entrée principale du campus pour contester la validité du document parlant d’un simple « procès verbal ».
Pour prévenir des troubles éventuels, des policiers étaient stationnés dans la matinée à proximité de l’université.
Des échauffourées s’étaient produits fin mai sur le campus obligeant l’administration à une fermeture temporaire. Les étudiants réclamaient un réaménagement du système LMD (licence, master doctorat) et l’octroi de bourses.
Lundi des négociations marathon entre le gouvernement, les responsables de l’UL et les syndicats d’étudiants avaient abouti à un accord permettant la reprise des cours.
S’agissant de la formation LMD, le Togo n’est pas une exception ; la plupart des universités

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Coopération agricole avec Israël

Cédéao

Le ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi, effectue depuis lundi une visite de travail en Israël.

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.