Retour au calme à Kara

09/12/2011
Retour au calme à Kara

L’université de Kara (Nord du Togo) avait retrouvé son calme vendredi après les violences de la veille. L’établissement public a été fermé temporairement le temps que les choses s’apaisent.

Des groupes d’étudiants se sont livrés jeudi pendant plusieurs heures à des actes de vandalisme s’en prenant à des habitations, des commerces et des voitures.

La police patrouillait ce matin en ville et aux abords du campus.

Le mécontentement est né de la volonté des autorités de baser l’octroi des bourses sur le critère du mérite. Autrement dit, seront aidés ceux qui travaillent et assistent régulièrement aux cours ; ce n’est pas le cas de tous les étudiants.

Cette éruption de violence est d’autant plus étonnante que la réforme des bourses universitaires a donné lieu à des négociations avec les syndicats d’étudiants eux-mêmes qui ont signé l’accord.

Comment le font remarquer certains officiels, il n’est de toute façon pas possible d’accorder des bourses à la totalité des 60.000 jeunes inscrits dans les deux universités du Togo. Le pays ne dispose pas de ressources budgétaires suffisantes.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés. 

Nouvelle centrale solaire inaugurée à Assoukoko

Développement

Le président Faure Gnassingbé a inauguré mercredi à Assoukoko (préfecture de Blitta, 200 km de Lomé) une nouvelle centrale photovoltaïque.