Sureffectif : le privé au secours du public

05/06/2018
Sureffectif : le privé au secours du public

La proposition est-elle viable

Dans le primaire et le secondaire, les salles sont surpeuplées. Des dizaines d’élèves s’entassent dans des classes qui n’ont pas été conçues pour accueillir autant de monde.

De nouvelles écoles ont certes été construites, mais le taux de natalité est plus rapide que la mise en chantier de nouvelles écoles et lycées.

Ce sureffectif a évidemment des conséquences fâcheuses sur la qualité de l’enseignement.

L’Union des fondateurs d’écoles privées laïques propose une solution temporaire pour désengorger les écoles pleines à craquer.

Les établissements privés pourraient recevoir un certain nombre d’élèves du public pour pallier au sureffectif.

‘Nous nous limiterons à ne prendre que les frais de scolarité payés par les élèves dans le public, juste pour rémunérer nos enseignants’, a indiqué mardi Kokou Bédji Tchanlévo, le responsable de l’UFEPLA.

Dans cette optique, l’organisation se dit prête à signer une convention de partenariat avec l’Etat.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le gouvernement poursuit son programme de forages

Développement

12% de la population n’a toujours pas accès à l’eau potable. Un chiffre divisé par deux en dix ans.

La Chine s'engage contre le paludisme

Santé

Le Togo est loin d’avoir gagné son combat contre le paludisme, mais il peut compter sur ses partenaires dont la Chine.

La FTF assure

Sport

Nouvelle saison. Le championnat de première division débute le 23 septembre avec 7 rencontres à l’affiche.

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.