Une grève qui n’a aucun sens

04/06/2018
Une grève qui n’a aucun sens

Principales revendications satisfaites

Certains enseignants de l'Université de Lomé (UL) ont décidé d’entamer une grève du 4 au 9 juin pour réclamer l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail. Mais ce mouvement est loin de faire l’unanimité.

Le syndicat national des enseignants du supérieur (SNES) le juge même illégal au moment où se déroulent des discussions qui ont déjà porté leurs fruits.

Essohana Batchana, le secrétaire général du SNES, rappelle que sur les principales revendications, satisfaction a été donnée. L’Etat a déboursé 15 milliards de Fcfa pour la revalorisation des salaires et les indemnités. Le reste sera intégré au budget 2019.

‘Sur ces questions, il n’y a plus raison d’entrer en grève, nous avons eu ce que nous demandions. Sur les autres points, le gouvernement n’a pas non plus dit non’, a indiqué Essohana Batchana.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les clubs issus de la D2 créent la surprise

Sport

Le championnat de première division a débuté samedi avec 14 clubs. Gbohloesu et Sara FC, venus de la D2, se sont imposés.

L'empreinte du Togo

Culture

La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) a lancé un concours photos. Le vote se déroule en ligne.

En 2030, on y verra beaucoup plus clair

Développement

Le Togo a annoncé en juin dernier vouloir se doter d’une stratégie d’électrification ambitieuse.

Le paiement mobile représente un axe de croissance

Tech & Web

La banque mobile et les applications de paiement ont fait une timide apparition au Togo ces dernières années. Mais tout devrait s'accélérer.