Université du goût

25/01/2007
Université du goût

Le Togo va se doter dans les années à venir d'une université professionnelle destinée à enseigner les métiers de l'hôtellerie et de la restauration.

A l'origine de ce projet, le groupe français Accor. Les détails du projet ont été révélés lors d'un séminaire qui a débuté jeudi matin à l'hôtel « Mercure-Sarakawa » de Lomé.Des spécialistes exerçant dans le domaine de l'hôtellerie venus de plusieurs pays notamment du Bénin, du mali, du Burkina Faso et du Togo assistent à cette rencontre.

"C'est un projet ambitieux qui a pris du corps par rapport à l'original, car au départ l'idée était de créer une simple Ecole professionnelle. Nous visons aujourd'hui un statut d'université à vocation régionale", a expliqué un responsable du Groupe Accor.

L'accord de protocole a été signé en juillet 2006 entre les responsables du groupe français et les autorités togolaises.

Accor est présent dans l'hôtellerie, les services aux entreprises, les agences de voyages, la restauration et la gestion de casinos.

Accor gère plus de 4 000 hôtels à travers le monde, il emploie 168 000 personnes et est le premier groupe hôtelier européen.

Au Togo, Accor dispose de deux unités récemment rénovées, le « Mercure-Sarakawa » et l' « Ibis-Lomé-centre ».

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Prochaine ratification de l'accord sur le climat

Environnement

Les députés ont autorisé mardi le Togo à ratifier l’accord de Paris sur le climat. Un vote obtenu à l’unanimité.