Universités en mouvement

04/10/2010
Universités en mouvement

C’est sous une pluie battante que les 64.000 étudiants des universités du Togo ont repris les cours lundi.
« L’université semble présenter de contraintes quand on y rentre pour la première fois, mais elle requiert beaucoup d’investissement personnel, de travail assidu, bref, d’engagement total », a indiqué le
ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, François Galley.
Les autorités ont entrepris de moderniser les deux grandes universités du pays, celle de Lomé et celle de Kara.
« A l’université de Lomé, un amphithéâtre de 1500 places vient d’être réceptionné, des études sont en cours pour la construction d’un bloc polyvalent avec des salles de travaux dirigés et des salles d’examen de 2250 places. A l’université de Kara, un restaurant universitaire et un cybercafé seront ouverts en 2011. L’administration de la fac a également fait l’acquisition d’un bus pour le transport des étudiants », a indiqué le ministre conscient que beaucoup reste à faire dans ce domaine.
M. Galley a efin précisé que le gouvernement avait alloué un budget de plus de 7 milliards pour les bourses et stages des étudiants togolais et étrangers. D’ailleurs, une antenne de la Direction des bourses et stages vient d’être inaugurée à Kara.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.