Aide à l’Afrique : qui payera ?

10/12/2015
Aide à l’Afrique : qui payera ?

Les déléguées tentent de s'accorder sur un texte complexe

La conférence sur le climat (COP21) qui se déroule au Bourget est censée produire un pacte universel contre le réchauffement climatique. Les délégations doivent se mettre d’accord sur un texte final d’ici jeudi après-midi. La délégation togolaise bataille ferme pour parvenir à un texte qui prenne en compte les besoins des pays africains en matière de protection de l’environnement.

Mais là où le bas blesse jusqu’à présent est le montant de l’aide financière qui pourrait être accordée par les pays développés et émergents aux Etats africains. 

En 2009, les pays riches ont promis de verser 100 milliards de dollars par an d'ici 2020 pour financer les politiques climatiques des pays en développement.

Ces derniers veulent que l'enveloppe augmente après 2020, pour financer leurs énergies propres mais aussi les mesures d'adaptation aux effets du réchauffement (digues, alerte météo, semences résistantes...), et soulignent l'importance des fonds publics, plus prévisibles. Un équilibre entre ces deux postes de dépenses semble acquis.

Mais les pays industrialisés ne veulent plus être seuls à payer et demandent une contribution aux pays comme la Chine, la Corée du sud, Singapour, les riches pays pétroliers...

Une formule propose que toutes les parties mettent à la main au portefeuille mais que les pays développés soient moteurs. Une autre ne demande des efforts qu'aux pays du Nord.

Rien n’est donc réglé pour le moment.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !