Aménagement participatif des aires protégées

12/05/2017
Aménagement participatif des aires protégées

14% du territoire est protégé

Le Togo tente de préserver son environnement naturel. 14% du territoire a été converti en parcs et réserves administratives. Au total, le pays compte 83 aires protégées.

Problème, les populations n’en ont cure. Elles continuent de mener comme si de rien n’était leurs activités agricoles ou de pêche. En toute illégalité. 

Aucune malice, juste un manque d’information sur les principes de base de la protection de l’environnement.

C’est la raison pour laquelle le gouvernement avec l’appui de la Banque mondiale va initier un large dialogue national sur l’aménagement participatif et durable des aires protégées.

Les populations riveraines doivent être au cœur de la gestion de ces sanctuaires naturels afin de promouvoir la biodiversité tout en assurant la conservation de l’environnement.

Le second volet de cette stratégie recommande une réflexion poussée sur l’amélioration des modes de gestion des aires protégées.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.  

Les priorités de la BM pour 2018

Développement

Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale à Lomé, a indiqué les priorités de son institution pour l’année prochaine.