Comment s'attaquer sérieusement à la pollution automobile ?

31/03/2017
Comment s'attaquer sérieusement à la pollution automobile ?

Un parc automobile hors-normes

L’impact environnemental du transport routier est important, mais la pollution industrielle est encore plus préoccupante. 

Au Togo, la situation est un peu différente. Le pays ne possède pas de grands complexes chimiques ou d’activités polluantes.

Le problème N°1 est donc celui des gaz d’échappement qui représente plus de 60% de la source de pollution.

Grâce à des améliorations techniques, les voitures polluent moins qu'avant. Mais elles rejettent toujours du dioxyde de carbone, un gaz connu pour aggraver l'effet de serre. 

Face à cette menace, les autorités ont lancé vendredi le projet ‘Transport durable à faible émission’. La priorité sera de faire un inventaire des voitures circulant au Togo avant d’envisager des mesures.

Et c’est là que les difficultés commencent. La quasi-totalité du parc automobile, des camions et des bus, est constitué de véhicules d’occasion achetés à des revendeurs au port de Lomé et de Cotonou avec une moyenne d’âge de 10 ans et parfois bien plus. Le parc automobile est technologiquement dépassé et archi-polluant.

Dans ce contexte quelles mesures les pouvoirs publics peuvent-ils prendre ?

Au Maroc, les véhicules de plus de 5 ans sont interdits à l’importation ; l'Inde a interdit en début de semaine la vente de plus de 800.000 nouvelles voitures ne respectant les normes d'émissions polluantes.

Interdire les véhicules sales au Togo reviendrait à se séparer de la quasi-totalité du parc automobile. 

Une solution médiane devra être trouvée.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.

Aného : une nouvelle vie pour la ville tricentenaire ?

Culture

Dans une thèse de doctorat présentée récemment, un étudiant togolais propose d'injecter 700 millions dans la réhabilitation culturelle d'Aného.

Le Togo s'est débarrassé des CFC

Environnement

Le Togo est parvenu à se débarrasser presque totalement des CFC (chlorofluorocarbone), a annoncé André Johnson, le ministre de l’Environnement.