Dompter l’océan

23/02/2016
Dompter l’océan

Le bord de mer à une dizaine de kilomètres de Lomé

D’ici une quinzaine, si rien n’est fait, tous les villages situés le long de la côte auront disparu. L’érosion côtière avale chaque année des dizaines de mètres du littoral et malgré les épis et les protections, les fortes marées rongent les terres et menacent les habitations.

Le site ‘Africanews’ s’intéresse mardi à ce phénomène très inquiétant qui touche le Togo, mais également ses voisins.

L’océan ronge 10 à 12 mètres par an. 

Le Togo est confronté à un régime déficitaire du sédiment. Il n’y a plus suffisamment de sable pour que les flots des vagues puissent faire de la compensation, ce qui laisse libre cours à l’érosion explique le géomorphologue Blim Adoté Blivi.

Cette question a été abordée par le président Faure Gnassingbé à l’occasion de la COP21 en décembre dernier à Paris.

Le pays peut compter sur le soutien de la Banque mondiale, mais ce n’est pas suffisant.

Avec une façade maritime de 50 km environ, le Togo fait partie des pays dont la position géographique offre des atouts favorables au développement socio-économique, mais l’océan attaque inexorablement la côte.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Coopération agricole avec Israël

Cédéao

Le ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi, effectue depuis lundi une visite de travail en Israël.

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.