Eradication propre et sans bavures

21/11/2012
Eradication propre et sans bavures

Un herbicide biologique contre la jacinthe d'eau, le SAJEEC, aurait prouvé son efficacité, selon des tests réalisés au Togo par l'Institut togolais de recherche agronomique (ITRA) et révélés par la ministre de l’Environnement, Dédé Ahoéfa Ekoué.

« Les premiers tests sont concluants, reste à affiner les questions de dosage. Il sera ensuite possible de breveter le SAJEEC pour permette une production à grande échelle », a-t-elle précisé. 

La jacinthe d'eau pousse dans les marais et constitue un vrai problème d’environnement. Originaire du bassin amazonien au Brésil, elle a été introduite au Togo du temps de la colonisation allemande. Elle infeste aujourd’hui principalement les lagunes et certains cours d’eau.

La méthode d’éradication utilisée est manuelle. Elle a montré ses limites. C’est dans le souci de trouver des méthodes de lutte plus efficaces qu’Amévor Kankoé a mis au point cet herbicide qui est extrait de la fleur même de la jacinthe d’eau dans un solvant de sérum glucosé. 

Les recherches ont été financées par le Fonds d’aide à la promotion de l’invention et de l’innovation de l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI/FAPI) et par l’ONUDI.

Le projet est piloté par les ministères de l’Agriculture et de l’Industrie. 

Les premiers résultats des expérimentations livrent les données suivantes :

- Le produit a été plus efficace dans l’eau de lagune que dans l’eau de rivière ;

- La destruction des plants a été plus rapide dans les bassins d’eau de lagune au laboratoire (un mois) que dans l’eau de lagune en vraie grandeur (deux mois) ;

- La dose de référence utilisée a été celle de 1,25 l/m2 ; 

- Les poissons issus de la lagune n’ont pas été affectés par le produit testé au laboratoire. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Approche intégrée de la santé

Santé

Chaque année, des millions de parents consultent pour leurs enfants des pharmaciens, des médecins, des tradipraticiens et les emmènent dans les hôpitaux et les centres de santé. 

Soutien de la Croix Rouge suisse

Coopération

La Croix Rouge suisse a fait un don de 55 millions de Fcfa à son équivalent togolais afin de mener des campagnes de sensibilisation sur le virus Ebola.

Vigilance et prévention

Santé

Une réunion a regroupé mercredi autour du Premier ministre les membres de la commission nationale de lutte contre Ebola, la représentante de l’OMS au Togo et une délégation du Commandement des États-Unis pour l'Afrique.

Monter en puissance sur la répression

Coopération

Francopol, le réseau institutionnel de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) organise à Lomé une rencontre sur la lutte contre la violence faite aux femmes.