Inondations et protection des terres : dispositif efficace

15/06/2016
Inondations et protection des terres : dispositif efficace

Joëlle Businger

Le Projet de gestion intégrée des catastrophes et des terres (PGICT) a été lancé il y a 3 ans ; il est partiellement financé par la Banque mondiale (BM) à hauteur de 16 millions de dollars.

La représentante de la BM au Togo, Joëlle Businger, a effectué mercredi une visite de terrain pour évaluer l’efficacité du dispositif dans les régions soumises aux aléas climatiques.

 Elle s’est rendue dans la préfecture d’Agou (100 km de Lomé).

 Le PGICT a pour but de renforcer les capacités institutionnelles pour la gestion des risques d’inondations et de dégradation des sols dans les zones rurales et urbaines. Il a également comme finalité de garantir la gestion durable des terres dans les écopaysages ciblés et les zones soumises aux aléas climatiques. Dans le cadre, une partie du financement est utilisé pour la construction de pistes rurales.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.

De l'utilité du PUDC

Développement

Un an après son lancement, le PUDC offre un bilan largement positif. Mais ce n'est qu'un début.