Le PGICT aura sans doute une suite

21/02/2017
Le PGICT aura sans doute une suite

André Johnson

Lancé en 2013, le PGICT, le projet de gestion intégrée des catastrophes et des terres, a pour but de renforcer les capacités institutionnelles pour la gestion des risques d’inondations et de dégradation des sols dans les zones rurales et urbaines. 

Il a également comme finalité de garantir la gestion durable des terres dans les écopaysages ciblés et les zones soumises aux aléas climatiques en sensibilisant les communautés.

Le projet s’achève cette année.

Lors d’une rencontre mardi avec les responsables de la Banque mondiale, les principaux bailleurs, le ministre de l’environnement André Johnson, a rappelé que ce programme avait largement rempli sa mission.

Reste maintenant à lui donner une suite et à trouver les financements adéquats.

La BM au vu des résultats n’est pas opposé à financer un PGICT. Reste à préciser la forme que devra prendre ce nouvel appui. C’est justement l’objectif de la rencontre de ce jour. Il y en aura d’autres dans les prochaines semaines.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Trouver tout de suite !

Santé

Comment trouver l’hôpital le plus proche, une pharmacie, un médecin, un spécialiste ou un laboratoire d’analyses médicales ?

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

En pointe dans l'urgence

Santé

Le Togo dispose depuis quelques semaines à l'hôpital d'Atakpamé d'une unité de traumatologie de pointe. Un film vient d'être réalisé sur ce projet mené avec Israël.

Vous développez un projet structurant ?

Coopération

Des représentants togolais participeront du 17 au 19 septembre à Genève à la 2e conférence internationale des jeunes francophones (CJF).