Le PGICT aura sans doute une suite

21/02/2017
Le PGICT aura sans doute une suite

André Johnson

Lancé en 2013, le PGICT, le projet de gestion intégrée des catastrophes et des terres, a pour but de renforcer les capacités institutionnelles pour la gestion des risques d’inondations et de dégradation des sols dans les zones rurales et urbaines. 

Il a également comme finalité de garantir la gestion durable des terres dans les écopaysages ciblés et les zones soumises aux aléas climatiques en sensibilisant les communautés.

Le projet s’achève cette année.

Lors d’une rencontre mardi avec les responsables de la Banque mondiale, les principaux bailleurs, le ministre de l’environnement André Johnson, a rappelé que ce programme avait largement rempli sa mission.

Reste maintenant à lui donner une suite et à trouver les financements adéquats.

La BM au vu des résultats n’est pas opposé à financer un PGICT. Reste à préciser la forme que devra prendre ce nouvel appui. C’est justement l’objectif de la rencontre de ce jour. Il y en aura d’autres dans les prochaines semaines.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Fantassins et excellents footballeurs

Sport

La 33e édition du championnat militaire et paramilitaire de football s’est achevée dimanche à Lomé sur la victoire du 4e régiment d’infanterie.

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.