Le Togo sort couvert

30/06/2017
Le Togo sort couvert

Alertes précoces et financements modernes

Les députés ont autorisé vendredi le gouvernement à ratifier le traité portant sur la création de la Mutuelle panafricaine de gestion des risques (ARC). Le pays devra verser une prime d’adhésion.

L'ARC a été établie par traité comme institution spécialisée de l'Union africaine en 2012. 

Elle doit aider des Etats membres à améliorer leurs capacités afin de mieux planifier, préparer et répondre aux événements météorologiques extrêmes et aux catastrophes naturelles, tout en protégeant la sécurité alimentaire des populations vulnérables.

Son objectif est de fournir deux milliards de dollars de couverture d'assurance contre les catastrophes naturelles aux populations le plus vulnérables en Afrique.

Le ministre de l’Environnement, André Johnson, a rappelé l’importance pour le Togo de pouvoir bénéficier de la couverture de la mutuelle en raison de sa vulnérabilité aux aléas climatiques.

La Mutuelle panafricaine de gestion des risques, déjà opérationnelle dans plusieurs pays d’Afrique (Malawi, Sénégal, Niger, Mauritanie …) comprend deux entités représentant un véritable partenariat entre le secteur public et privé : l'institution de l'ARC et sa société affiliée, ARC Ltd, une mutuelle  détenue par les pays participant à l'ARC et les gouvernements allemand et britannique, qui ont fourni le capital initial.

L'ARC combine les systèmes d'alerte précoce avec la planification d'urgence, soutenue par des mécanismes de financement modernes. Cette approche permet aux gouvernements de fournir des réponses ciblées et rapides, optimisant ainsi l'efficacité financière grâce à des critères objectifs et transparents, protégeant les moyens de subsistance.

Pour André Johnson, la signature du traité par le Togo démontre la volonté des autorités à s’engager dans une stratégie de lutte efficace contre les catastrophes naturelles liées aux aléas climatiques.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau marché pour la ville de Bafilo

Développement

L’Etat va investir 450 millions de Fcfa pour la construction du nouveau marché de Bafilo (Nord du Togo, 26.000 habitants).

Le 2 février met les petits plats dans les grands

Tourisme

L’hôtel du 2 février (ex-Radisson Blu) organise à partir de ce samedi une semaine gastronomique pour découvrir les saveurs du Togo et du monde entier.

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.