Le Togo veut voir l'avenir en vert

14/03/2017
Le Togo veut voir l'avenir en vert

Le Togo est frappé de plein fouet par les évolutions climatiques

Réuni à la mi-octobre à Songdo, près de Séoul (Corée du Sud), le Fonds vert pour le climat a annoncé une nouvelle contribution de 745 millions de dollars pour aider les pays les plus vulnérables à lutter contre le réchauffement climatique.

Ce Fonds est l’un des instruments du mécanisme financier de la Convention cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques. 

Il est le bras armé de l'ONU pour le financement des programmes de réduction des émissions de gaz à effets de serre

A ce titre, il contribue au financement des engagements pris dans le cadre de l’Accord de Paris. Il est aujourd’hui en pleine montée en puissance. Il avait approuvé, à fin 2016, 35 projets pour un montant total de près de 1,5 milliard de dollars, dont 40 % en faveur de l’adaptation aux changements climatiques, les financements apportés au bénéfice des pays les moins avancés représentant plus de 400 millions de dollars. 

Le Togo espère profiter de cette manne de façon plus massive. Il a déjà bénéficié d’une subvention de 300.000 dollars destinée à renforcer les capacités institutionnelles pour l’élaboration d’un plan d’investissement climat.

Mardi à Lomé, le ministre de l’Environnement André Johnson a lancé le programme de préparation du Togo à l’accès aux ressources du Fonds. Le chronogramme consiste à identifier des projets prioritaires pour ensuite les soumettre aux Nations Unies.

‘La lutte contre la pauvreté va de paire avec la préservation de l’environnement, a-t-il rappelé.

C’est d’autant plus vrai au Togo, un pays très vulnérable aux risques environnementaux.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.  

Les priorités de la BM pour 2018

Développement

Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale à Lomé, a indiqué les priorités de son institution pour l’année prochaine. 

Cina Lawson s'intéresse à la green tech

Environnement

Cina Lawson a assisté lundi à Paris au  ‘Tech for Planet’ organisé en marge du One Planet Summit.