Obligations vertes

09/12/2015
Obligations vertes

Christian Adovelande

Christian Adovelande, le président de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) qui a son siège au Togo veut faciliter l’accès des pays de l’UEMOA aux ressources de la finance climat, et leur apporter un appui adapté dans le cadre de la réalisation de projets destinés à bâtir une résilience face aux risques climatiques. 

Profitant de la tenue de la COP21 au Bourget, M. Adovelande a expliqué quelles étaient les ambitions de son institution en matière de climat.

La BOAD ambitionne ainsi, à travers sa stratégie Environnement-Climat 2015-2019, de mobiliser et d’octroyer au moins 80 milliards de Fcfa de financement de projets climat sur les 5 ans.

Mais les volumes de financement des différents mécanismes financiers vers l’Afrique subsaharienne n’ont représenté, en 2013,  que 4% du total des flux, soit 13,2 milliards de dollars et ce, malgré le fait que cette partie du monde soit la plus exposée aux conséquences du changement climatique. 

Ces financements sont insuffisants au regard des besoins et des politiques en matière de changements climatiques dans l’UEMOA, dont les coûts prévisionnels de mise en œuvre sont estimés à 117,3 milliards de dollars, a souligné le président de la Banque.

‘Cette situation interpelle la BOAD dans son rôle de Banque de financement du développement des Etats de l’UEMOA et justifie son plaidoyer pour la mobilisation de ressources financières dédiées pour lui permettre de poursuivre son action d’accompagnement de ses Etats membres dans un développement sobre en carbone et résilient au changement climatique’, a-t-il déclaré.

En plus des mécanismes mondiaux existants, des efforts devront être fournis aux niveaux régional, national et local pour mobiliser des ressources supplémentaires pour la réalisation d’investissement productifs et sobre en carbone. 

Christian Adovelande préconise l’intégration des changements climatiques dans les processus budgétaires nationaux, l’implication du secteur privé, qui offre des perspectives de financement à travers des partenariats public-privé, la création d’un Fonds africain pour les changements climatiques, pour répondre aux besoins spécifiques de l’Afrique ou encore l’émission d’obligations vertes.

La BOAD est disposée à apporter aux Etats un appui adapté par le biais de divers instruments, depuis les financements jusqu’aux services de conseil en passant par l’assistance technique dans la réalisation de projets destinés à bâtir une résilience face aux risques climatiques.

Un projet d'accord sur le climat a été soumis mercredi aux 195 pays participant à la Conférence de l'ONU sur le climat. Ce texte a pu voir le jour comme espéré, à deux jours de l'échéance pour un pacte mondial contre le réchauffement de la planète.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !