Protéger un site touristique exceptionnel

26/02/2016
Protéger un site touristique exceptionnel

Le gouvernement est à la manoeuvre

Longtemps géré par une Fondation privée, le parc national Fazao-MalfaKassa est retourné dans le giron de l’Etat fin 2015. C’est le ministère de l’Environnement qui a la charge de cette réserve naturelle exceptionnelle.

Mais selon une association de défense de l’environnement, le parc est menacé de disparition.

Le braconnage, l’agriculture sauvage et la présence d’orpailleurs bouleverse l’équilibre naturel et la biodiversité.

L’association recommande donc aux pouvoirs publics de confier la gestion à un opérateur privé ou à une ONG spécialisée.

Le parc est un site touristique remarquable. Il est adossé à la chaîne des monts Fazao-Malfakassa, somptueusement vêtu d'une mosaïque de formations végétales, essaimé de belles galeries forestières et de plaines fertiles colonisées par de nombreuses espèces végétales réputées pour leur arôme suave.

D'une superficie de 192.000 hectares, il est un sanctuaire pour les oiseaux, les primates, et les reptiles.

Il y a encore quelques années, on pouvait apercevoir des buffles, des antilopes, des éléphants. La plupart ont été abattus.

Le ministère de l’Environnement entend bien protéger cette réserve unique sur le plan de la biodiversité qui est également un atout pour la relance du secteur touristique. Des mesures devraient être annoncées dans les prochaines semaines. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau marché pour la ville de Bafilo

Développement

L’Etat va investir 450 millions de Fcfa pour la construction du nouveau marché de Bafilo (Nord du Togo, 26.000 habitants).

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés.