Un bon climat règne entre le Togo et l'UE

04/10/2016
Un bon climat règne entre le Togo et l'UE

Nicolas Berlanga Martinez

Le président Faure Gnassingbé a signé le 19 septembre dernier à New York l’Accord de Paris sur la lutte contre les changements climatiques.

‘Cette signature et la ratification qui devrait suivre au cours des prochains mois confirment l’intensification de la coopération entre le Togo et l'Union européenne concernant l’accord mondial sur le climat’, a déclaré mardi l’ambassadeur européen à Lomé, Nicolas Berlanga-Martinez.

L’UE, la France et l’Allemagne avaient récemment salué l’implication du Togo dans les négociations de la COP21 et avaient appelé le pays à signer l’accord.

Un document qui a d'ailleurs été approuvé ce mardi par le Parlement européen.

Pour entrer en vigueur, l'accord mondial sur le climat, qui vise à contenir le réchauffement climatique sous le seuil de 2 °C - voire 1,5 °C - par rapport au niveau pré-industriel, nécessite deux conditions: être ratifié par 55 pays totalisant 55 % des émissions de gaz à effet de serre. 

Vingt-sept États ont déjà déposé leurs documents de ratification auprès des Nations unies, selon le décompte de son organisme en charge du climat.

Il faut signaler que le Togo est loin d'être un gros pollueur. Il représente ... 0,02% des émissions mondiales.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Adebayor indisponible pour une période indéterminée

Sport

Sale coup pour Emmanuel Adebayor, le capitaine des Eperviers. Selon le site StarAfrica le footballeur s’est blessé lors de la rencontre dimanche contre une équipe turque.

A la liberté, à la vie !

Culture

Le bureau régional de l’organisation de la Francophonie (OIF) a présenté lundi à Lomé son initiative baptisée ‘Libres ensemble’.

Un refuge efficace contre les moustiques

Santé

Le ministère de la Santé va fournir à la population près d’un million de moustiquaires imprégnées de longue durée d’action (MILDA).

Lutter efficacement contre le cancer

Santé

Le Togo ambitionne de se doter d’un institut de cancérologie. Pour y parvenir, il a besoin d’argent et de compétences.