Chasse à l’homme

21/04/2014
Chasse à l’homme

Un braquage dimanche sur la Nationale 1dans le sens Mango-Kara a mal tourné. Deux Maliens et une Béninoise ont été tués et 9 personnes ont été blessés, indique un communiqué publié lundi par le ministère de la Sécurité.

Un bus transportant des passagers en provenance de Bamako et une voiture particulière ont été attaqués par un véritable commando muni de fusils d’assaut. Selon les témoins, les agresseurs s’exprimaient en langue Djoula, Mossi et Peul.

Une opération de ratissage des éléments des forces de défense et de sécurité de la région est en cours, mais elle  n’a pas permis de retrouver ces individus pour le moment.

Voici le communiqué publié lundi par le ministre de la Sécurité 

Le dimanche 20 avril 2014, un braquage a occasionné entre autres trois morts dont deux maliens et une béninoise puis 9 blessés graves par balles. En effet, alors qu’ils circulaient sur la Route nationale n°1 dans le sens Mango-Kara, un autocar immatriculé HG 8006 MD transportant des passagers en provenance de Bamako, une voiture de marque UMD immatriculée RM 8L 8036 ont été braquées par 5 individus non identifiés, cagoulés armés de fusils d’assaut automatiques et s’exprimant en langues Djoula, Mossi et Peul.

Cet incident s’est produit dans la faune de Nabogou au lieu dit BK35 au nord de la ville de Kanté où les malfrats ont ouvert, au moyen de leurs armes, le feu sur les deux véhicules pour les immobiliser. Outre les lors et les blessés ci-dessus mentionnés, il faut également signaler que les braqueurs ont dépouillés les occupants desdits véhicules de leurs biens, à savoir des sommes d’argent évaluées à 3 127 000 Fcfa et 100 dollars, des téléphones portables, de divers documents d’identité, etc. avant de prendre la fuite.

Alertés, les éléments des forces de défense et de sécurité de la région se sont transportés sur les lieux où ils ont procédé à l’évacuation des morts et des blessés vers Kara. Ils y ont organisé une opération de ratissage qui a permis pour le moment de découvrir des cartouches et étuis  de munitions de guerre et de retrouver 3 passeports et une carte d’identité malienne abandonnés par les braqueurs dans leur fuite.

Une enquête est aussitôt ouverte pour faire la lumière sur ce grave évènement et les recherches se poursuivent pour découvrir et appréhender les auteurs.

Le ministre de la sécurité et de la protection civile présente ses sincères condoléances aux pays amis dont les citoyens ont trouvé la mort dans ce crime crapuleux. Il souhaite par ailleurs un prompt rétablissement aux blessés.

Fait à Lomé, le 21 avril 2014

Le ministre 

Yark Damehame

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.