Comportement pas très philosophe

12/05/2013
Comportement pas très philosophe

Un groupe de manifestants, munis d’armes blanches, ont attaqués samedi le commissariat de police de la ville de Niamtougou (Nord du Togo) qui a été totalement mis à sac. Ces personnes entendaient protester contre l’interpellation mercredi de Tadouna Apéta, un professeur de philosophie. Ce dernier n’avait pas voulu respecter l’interdiction temporaire de circulation au moment du passage du cortège présidentiel et s’était violemment opposé  aux policiers.

L’individu  avait été interpellé,  gardé à vue,  puis déféré dans le cadre  d’une procédure judiciaire engagée pour  violences sur un représentant de l’autorité  publique dans l’exercice de ses fonctions.

Tadouna Apéta a été remis en liberté samedi et a pu regagner son domicile.

Voici le communiqué publié dimanche par le gouvernement

Dans la journée du mercredi 8 mai  2013 aux environs de 9h, alors que le cortège présidentiel s’ébranlait vers l’aéroport international de Niamtougou,  le nommé Tadouna Apéta, enseignant de philosophie de son état,  a tenté de traverser la voie, en violation des mesures sécuritaires d’usage. Suite à son refus d’obtempérer,  une vive altercation  a opposé l’intéressé aux agents des forces de sécurité présents sur les lieux et qui lui intimaient l’ordre de respecter les consignes sécuritaires. 

Après le passage du convoi présidentiel,  le sieur Tadouna Apéta  a été interpellé,  gardé à vue,  puis déféré dans le cadre  d’une procédure judiciaire engagée pour  violences sur un représentant de l’autorité  publique dans l’exercice de ses fonctions. 

Malheureusement, suite à ce déferrement,  un groupe de manifestants munis d’armes blanches diverses, se sont attaqués le samedi 11 mai 2013 au commissariat de police de la ville de Niamtougou qui a été totalement mis à sac. Grâce à l’intervention des forces  de l’ordre venues en renfort, le calme a été restauré en fin de journée.

Toutefois, on dénombre des dégâts matériels très importants  et une trentaine de blessés au sein des forces de sécurité dont un grièvement, actuellement  en réanimation au CHU de Kara.

Il faut noter que Monsieur Tadouna Apéta a été remis en liberté dès hier samedi 11 mai 2013   et a pu regagner ses foyers.

C’est le lieu de rappeler les  uns et les autres à la retenue, au civisme et en particulier à la nécessité de se conformer en toutes circonstances aux dispositions  prévues par les lois et règlements en vue d’assurer l’ordre public ainsi que et la sécurité de tous les citoyens.

Fait à Lomé le 12 mai 2013

Le Gouvernement

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.