Les circonstances de la libération de Mame Fa Guèye

28/05/2010
 Les circonstances de la libération de Mame Fa Guèye

La styliste sénégalaise Mame Fa Guèye, kidnappée à Lomé, a été retrouvée la semaine dernière grâce à l’intervention de la police togolaise.
Bien que connue depuis une semaine, l’information a été officiellement confirmée vendredi par le ministre de la Sécurité Atcha Titikpina (photo) en présence d’une importante délégation sénégalaise dépêchée à Lomé par le président Abboulaye Wade.
Weleketi Kokou, le directeur central de la police judiciaire, a donné des détails sur cette affaire.
« Le 19 mai 2010, j’ai été alerté par le Consul de Sénégal au Togo via notre ministre de tutelle et par Interpol Dakar qu’une styliste sénégalaise dénommé Mame Faye Guèye, arrivée à Lomé deux jours plus tôt dans le cadre de la finalisation d’un contrat de travail avec une société sierra léonaise basée au Togo, aurait été kidnappé à son arrivée à l’aéroport international Gnassingbé Eyadema et détenue en un lieu secret. Les ravisseurs qui sont rentrés en contact avec son mari à Dakar ont exigé une rançon de 150 millions de francs CFA pour la libérer. Et immédiatement nous nous sommes mis à l’œuvre avec le concours des services de renseignements et le vendredi 21 mai 2010, nous avons pu localiser l’endroit où elle était séquestrée.
Nous sommes parvenus donc à la libérer.
Elle était très éprouvée et très affectée par cette épreuve, mais néanmoins en bonne santé.
Malheureusement les ravisseurs n’étaient pas sur les lieux.
Poursuivant nos investigations, nous avons pu interpeller un ravisseur de nationalité nigérienne. Le lendemain le samedi 22 mai, la gendarmerie de son côté a réussi à arrêter deux personnes, un Togolais et un Nigérian. Aujourd’hui les investigations se poursuivent parce qu’il y a deux autres ravisseurs en fuite.
Il s’agit d’un certain Tony et de son petit frère Emmanuel tous deux de nationalité nigérienne ».
Atcha Titikpina s’est dit très peiné par cette affaire et a promis que tout serait mis en œuvre, avec le concours d’Interpol pour mettre la main sur les fugitifs.
Abib Sy, ministre d’Etat et directeur de Cabinet de la présidence sénégalaise, a salué la bonne foi des autorités togolaise qui ont œuvré pour que leur ressortissante soit libérée.
Les officiels sénégalais seront reçus dans la journée par le président Faure Gnassingbé.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.