Méthamphétamine : nouvelle prise à l’aéroport

14/03/2013
Méthamphétamine : nouvelle prise à l’aéroport

Sept kilos de méthamphétamine, une drogue de synthèse, ont été saisis dans les bagages d’une ressortissante du Zimbabwé il y a quelques jours à l’aéroport de Lomé.

Ngwenya Whitney Bongani (photo), 23 ans, originaire de Bulawayo, est une mule chargée d’acheminer les stupéfiants en Asie. Elle a été présentée jeudi à la presse par les responsables de l'Office central de répression du trafic illicite des drogue et du blanchiment (OCRTIDB).

En septembre dernier, deux passagers asiatiques qui transportaient plusieurs kilos de méthamphétamine avaient été interceptés à l’aéroport.

Un quart de gramme de méthamphétamine, vendue en cristaux, en poudre ou en comprimés et qui s'inhale, s'avale, s'injecte ou se fume (elle est en ce dernier cas plus dangereuse), peut suffire à tenir un week-end entier sans nourriture ni sommeil. Cela en fait une drogue dite "de travail" ou de fête, utilisée par des chauffeurs routiers ou des "clubbers", des étudiants, des anorexiques ou des prostituées assignées à Bangkok au travail à la chaîne.

Le Togo est régulièrement utilisé par les passeurs pour exporter la drogue vers l’Europe, mais les services de sécurité sont très attentifs et les prises de plus en plus nombreuses.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Parcours de fond avant les JO de Pyeongchang

Sport

Spécialiste du ski de fond, Mathilde Amivi Petitjean participera aux jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang en Corée sud sous les couleurs du Togo.

Sémassi talonné par trois autres équipes

Sport

A l’issue de la 11e journée du championnat de D1 jouée ce week-end, Sémassi conserve la tête du classement avec 23 points.

Aide du PNUD aux initiatives locales

Développement

100 millions de Fcfa ont été accordés ce vendredi par le PNUD à 6 associations actives dans le développement rural.

Lait infantile contaminé : prudence

Santé

L’affaire fait scandale en France, mais elle a aussi des répercussions au Togo.