Répression populaire criminelle

12/01/2016
Répression populaire criminelle

Le malheureux agonise devant les habitants et des badauds

Un homme soupçonné d’avoir volé une moto dans le quartier de Tokoin (Lomé) a été lynché lundi par la foule. L’individu a été brûlé vif à l'aide d'un pneu rempli d'essence.

La police est arrivée sur les lieux quelques minutes plus tard, le supplicié était déjà mort.

Cette justice populaire – un crime – est malheureusement fréquente. Les habitants ont tendance à utiliser des méthodes expéditives pour se débarrasser de présumés délinquants.

Dans bien des cas, on lynche quelqu’un sur la base d’une simple rumeur ou d’un malentendu.

Les ministères de la Sécurité et de la Justice ont maintes fois condamné cette répression populaire.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Trouver tout de suite !

Santé

Comment trouver l’hôpital le plus proche, une pharmacie, un médecin, un spécialiste ou un laboratoire d’analyses médicales ?

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

En pointe dans l'urgence

Santé

Le Togo dispose depuis quelques semaines à l'hôpital d'Atakpamé d'une unité de traumatologie de pointe. Un film vient d'être réalisé sur ce projet mené avec Israël.

Vous développez un projet structurant ?

Coopération

Des représentants togolais participeront du 17 au 19 septembre à Genève à la 2e conférence internationale des jeunes francophones (CJF).