Répression populaire criminelle

12/01/2016
Répression populaire criminelle

Le malheureux agonise devant les habitants et des badauds

Un homme soupçonné d’avoir volé une moto dans le quartier de Tokoin (Lomé) a été lynché lundi par la foule. L’individu a été brûlé vif à l'aide d'un pneu rempli d'essence.

La police est arrivée sur les lieux quelques minutes plus tard, le supplicié était déjà mort.

Cette justice populaire – un crime – est malheureusement fréquente. Les habitants ont tendance à utiliser des méthodes expéditives pour se débarrasser de présumés délinquants.

Dans bien des cas, on lynche quelqu’un sur la base d’une simple rumeur ou d’un malentendu.

Les ministères de la Sécurité et de la Justice ont maintes fois condamné cette répression populaire.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.