Une affaire qui empeste

11/11/2014
Une affaire qui empeste

Une senteur très particulière

Les escrocs ne manquent pas d’imagination. Des vendeurs ambulants de parfum proposent aux passants de sentir une variété de fragrances venues d’Europe avant, éventuellement, d’acheter un flacon.

Mais le parfum respiré n’est rien d’autre que du chloroforme qui en quelques secondes plonge la victime dans un irrésistible sommeil. Suffisant pour lui voler son argent, son téléphone ou sa moto. Ou pire pour la violer.

Le phénomène a pris une telle ampleur que le ministre de la Sécurité a du se fendre d’un communiqué mardi pour mettre en garde le public.

Restez extrêmement vigilants face cette ingéniosité criminelle, indique le texte.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Claude Le Roy n'est pas seul responsable

Sport

Le public togolais pose désormais la question ouvertement : faut-il se séparer de Claude Le Roy, le sélectionneur des Eperviers.

La réciprocité est enrichissante

Coopération

Victoire Tomégah-Dogbé a lancé lundi le volontariat de réciprocité à l'échelle ouest-africaine.

A livres ouverts

Culture

La Foire internationale du livre de Lomé (FI2L)  aura lieu du 10 au 13 novembre à Lomé sur le site de la Blue Zone de Cacavéli.

Rentrée des avocats

Justice

Le barreau de Lomé a effectué vendredi sa rentrée solennelle au Palais de justice de Lomé.