Une affaire qui empeste

11/11/2014
Une affaire qui empeste

Une senteur très particulière

Les escrocs ne manquent pas d’imagination. Des vendeurs ambulants de parfum proposent aux passants de sentir une variété de fragrances venues d’Europe avant, éventuellement, d’acheter un flacon.

Mais le parfum respiré n’est rien d’autre que du chloroforme qui en quelques secondes plonge la victime dans un irrésistible sommeil. Suffisant pour lui voler son argent, son téléphone ou sa moto. Ou pire pour la violer.

Le phénomène a pris une telle ampleur que le ministre de la Sécurité a du se fendre d’un communiqué mardi pour mettre en garde le public.

Restez extrêmement vigilants face cette ingéniosité criminelle, indique le texte.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.