Une affaire qui empeste

11/11/2014
Une affaire qui empeste

Une senteur très particulière

Les escrocs ne manquent pas d’imagination. Des vendeurs ambulants de parfum proposent aux passants de sentir une variété de fragrances venues d’Europe avant, éventuellement, d’acheter un flacon.

Mais le parfum respiré n’est rien d’autre que du chloroforme qui en quelques secondes plonge la victime dans un irrésistible sommeil. Suffisant pour lui voler son argent, son téléphone ou sa moto. Ou pire pour la violer.

Le phénomène a pris une telle ampleur que le ministre de la Sécurité a du se fendre d’un communiqué mardi pour mettre en garde le public.

Restez extrêmement vigilants face cette ingéniosité criminelle, indique le texte.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.