25 ans d’expansion et de succès

20/06/2013
25 ans d’expansion et de succès

Les présidents Faure Gnassingbé, Blaise Compaoré (Faso), Thomas Boni Yayi (Bénin), Kwessi Amissah Arthur, vice-président du Ghana, ont assisté jeudi à la cérémonie marquant le 25e anniversaire de la création d’Ecobank.

Le Groupe bancaire africain, dont le siège se trouve au Togo, a connu une expansion rapide ; il est désormais présent dans 33 pays sur le continent.

Les officiels ont assisté à une réunion à huis clos au cours de laquelle il a été question d’intégration régionale, de connexions des marchés financiers, et de facilitation du business dans la sous-région. Ils ont ensuite inauguré une exposition permanente d’art africain dans le hall du siège de la banque.

«Nous avons présenté avec une grande fierté aux chefs d’Etats ce qui a été accompli et ce qui reste à faire ; les nombreux défis que devra encore relever le Groupe Ecobank. Le futur de l’Afrique subsaharienne passe par une meilleure intégration sous-régionale, par un environnement caractérisé par la bonne gouvernance qui permet au secteur privé de prospérer », a déclaré Thierry Tanoh, le directeur général.

Le jubilé d’argent s’est achevé par un dîner officiel organisé par la présidence pour les officiels et les dirigeants de la banque.

Photo (de gauche à droite) : Blaise Compaoré, Thierry Tanoh et Faure Gnassingbé

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.