300.000 personnes à identifier

24/05/2014
300.000 personnes à identifier

Lancé en début d’année, le Fonds national pour la finance inclusive (FNFI) est destiné à régler la question de l’exclusion financière en faisant bénéficier les plus démunis de micro-crédits pour le développement de projets individuels ou communautaires générateurs de revenus.

Le FNFI, un projet initié par le chef de l’Etat et piloté par le ministère du Développement à la base, est doté de ressources émanant de l’Etat et de partenaires comme la BOAD (5 milliards accordés récemment), mais les prêts sont accordés via les IMF (institutions de micro crédit).

18 ont été sélectionnés par les autorités sur des critères de professionnalisme et de rigueur. L’une d’entre-elles est la CECA (Coopérative d’épargne et de crédit des artisans). Elle a signé samedi une convention avec le Fonds pour distribuer le premier produit appelé APSEF (Accès des pauvres aux services financiers

(APSEF). D’autres accords de même nature devraient être avalisés dans les jours qui viennent.

D’ici fin 2014, 300.000 personnes pourraient bénéficier des aides de l’APSEF. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Intégration technologique

Tech & Web

La Cédéao veut parvenir à l’intégration, y compris pour tout ce qui concerne le secteur des télécommunications, très porteur.

Au Maroc, Agadazi explique comment le Togo combat la pauvreté

Développement

Lutter contre la pauvreté est a priorité des priorités pour le gouvernement. De nombreuses initiatives ont vu le jour.

L'AIBA veut populariser la boxe au Togo

Sport

L’International boxing association (AIBA) a lancé vendredi l’année de la boxe en Afrique destinée à promouvoir cette discipline sur le continent.

Une justice en mouvement

Justice

Une étude réalisée par Afrobaromètre révèle que dans la plupart des pays africains, des obstacles majeurs entravent encore l'accès des citoyens à la justice.