600 millions pour l’OTR

27/05/2013
600 millions pour l’OTR

Les Assemblées annuelles du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) se sont ouvertes lundi à Marrakech (Maroc). Le Togo est représenté par le ministre de l’Economie et des Finances, Adji Otéth Ayassor (photo).

Il a entamé ses consultations par un tour d’horizon du portefeuille de la Banque au Togo et, notamment, de deux dossiers précis, celui du financement de la réhabilitation de la route nationale 1 et de l’aide qui pourra être apportée par l’institution pour la reconstruction des marchés de Kara et de Lomé dévastés en début d’année par des incendies criminels.

Concernant le financement des travaux de la nationale 1, le dossier est bouclé et les appels d’offres ont été lancés.

La BAD devrait donner de l’argent pour les deux nouveaux marchés.

Par ailleurs, l’institution s’est engagée à aider le Togo à mettre sur pied le nouvel Office togolais des recettes (OTR) qui assurera la collecte groupée de la douane et des impôts. Un cabinet mandaté par la Banque a été chargée d’élaborer une stratégie de financement, mais d’ores et déjà, 600 millions seront décaissés pour l’installation du siège, les équipements informatiques et l’assistance technique.

M. Ayassor s’est également entretenu avec les responsables de la BAD dans le cadre de la Facilité juridique. Une réunion consacrée à l’examen de requêtes concernant la relecture de certains contrats signés entre le pays et des partenaires privés.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.