Abli Bidamon révolté

03/02/2011
Abli Bidamon révolté

Depuis quelques jours, fidèles à leurs vieilles habitudes, des journaux privés colportent une rumeur selon laquelle les Douanes togolaises auraient imposé une taxe supplémentaire sur les véhicules importés - on parle de 200.000 Fcfa – et d’autres marchandises qui viendrait s’ajouter à celles existantes. Une sorte de racket organisé dénoncé par des transitaires dont l’identité n’est toutefois pas révélée dans les articles publiés.
Des allégations qui font bondir Abli Bidamon, le directeur des Douanes.
« Les Douanes sont un démembrement de l’Etat, croyez-vous que l’on va s’amuser à ajouter des taxes pirates sur les marchandises », explique-t-il depuis Bruxelles où il participe à un congrès.
« Si de tels faits se sont produits, que les déclarants en douane, cités par les journaux, apportent la preuve. Ils doivent disposer de toutes les pièces comptables », ajoute M. Bidamon.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le gouvernement poursuit son programme de forages

Développement

12% de la population n’a toujours pas accès à l’eau potable. Un chiffre divisé par deux en dix ans.

La Chine s'engage contre le paludisme

Santé

Le Togo est loin d’avoir gagné son combat contre le paludisme, mais il peut compter sur ses partenaires dont la Chine.

La FTF assure

Sport

Nouvelle saison. Le championnat de première division débute le 23 septembre avec 7 rencontres à l’affiche.

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.