Abli Bidamon révolté

03/02/2011
Abli Bidamon révolté

Depuis quelques jours, fidèles à leurs vieilles habitudes, des journaux privés colportent une rumeur selon laquelle les Douanes togolaises auraient imposé une taxe supplémentaire sur les véhicules importés - on parle de 200.000 Fcfa – et d’autres marchandises qui viendrait s’ajouter à celles existantes. Une sorte de racket organisé dénoncé par des transitaires dont l’identité n’est toutefois pas révélée dans les articles publiés.
Des allégations qui font bondir Abli Bidamon, le directeur des Douanes.
« Les Douanes sont un démembrement de l’Etat, croyez-vous que l’on va s’amuser à ajouter des taxes pirates sur les marchandises », explique-t-il depuis Bruxelles où il participe à un congrès.
« Si de tels faits se sont produits, que les déclarants en douane, cités par les journaux, apportent la preuve. Ils doivent disposer de toutes les pièces comptables », ajoute M. Bidamon.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les tailleurs de pierre ont de l'avenir

Coopération

Dans la région des Savanes et de la Kara, la pierre est une ressource naturelle. Des jeunes sont formés aux techniques de taille.

La justice dans tous ses états

Justice

Le premier annuaire des statistiques judiciaires et pénitentiaires élaboré par le ministère de la Justice a été rendu public mardi.

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.