Abli Bidamon révolté

03/02/2011
Abli Bidamon révolté

Depuis quelques jours, fidèles à leurs vieilles habitudes, des journaux privés colportent une rumeur selon laquelle les Douanes togolaises auraient imposé une taxe supplémentaire sur les véhicules importés - on parle de 200.000 Fcfa – et d’autres marchandises qui viendrait s’ajouter à celles existantes. Une sorte de racket organisé dénoncé par des transitaires dont l’identité n’est toutefois pas révélée dans les articles publiés.
Des allégations qui font bondir Abli Bidamon, le directeur des Douanes.
« Les Douanes sont un démembrement de l’Etat, croyez-vous que l’on va s’amuser à ajouter des taxes pirates sur les marchandises », explique-t-il depuis Bruxelles où il participe à un congrès.
« Si de tels faits se sont produits, que les déclarants en douane, cités par les journaux, apportent la preuve. Ils doivent disposer de toutes les pièces comptables », ajoute M. Bidamon.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Du bon usage du SIG

Développement

Faute de collaboration entre les différents acteurs, le système d’information géographique (SIG) du Togo n'est pas performant.

ACP-UE : vers des partenariats régionaux

Coopération

Les pays ACP et l’Union européenne devraient débuter dans le courant du mois de septembre les négociations en vue de parvenir à un nouvel accord d’ici 2020.

Ethnique et chic

Culture

Le 10 août prochain, le designer Latif Kérim Dikéni présentera sa nouvelle collection hommes au cours d’une soirée organisée dans un grand hôtel de Lomé.

'Dynamique exceptionnelle vers l’émergence'

Développement

A New York depuis le début de la semaine, le Premier ministre s'est entretenu avec un certain nombre de responsables des Nations Unies