Accès à la propriété : développement des prêts de longue durée

02/01/2015
Accès à la propriété : développement des prêts de longue durée

Christian Agossa, Directeur Général de la CRRH-Uemoa (G) et Patrick Mestrallet

La Caisse régionale de refinancement hypothécaire de l’UEMOA (CRRH-UEMOA) est parvenu à lever 15,5 milliards de Fcfa sur le marché régional. Cinq banques commerciales des pays membres de l’Union en sont bénéficiaires afin de leur permettre de proposer à leurs clients des prêts à l’habitat de longues durée.

Le Groupe Orabank, dont le siège est au Togo, s’adjuge à lui seul 2,5 milliards. Comme l’explique Patrick Mestrallet, le directeur général, cette appui permettra de renforcer le financement de l’habitat en  Guinée-Bissau, Sénégal, Mali, Niger et Burkina-Faso.

Republicoftogo.com : Comment allez-vous utiliser ces ressources ?

Patrick Mestrallet : La CRRH a déjà réalisé deux refinancements en faveur d’Orabank-Togo et d’Orabank-Bénin. Cette fois, c’est Orabank-Côte d’Ivoire qui en bénéficie pour 5 de ses succursales en Guinée-Bissau, au Sénégal, au Mali, au Niger et au Burkina-Faso.

Pour une banque comme la nôtre, il est impératif de proposer des prêts immobiliers de longue durée. Nous avons donc besoin du concours de la CRRH.

Republicoftogo.com : Quels seront les limites des prêts ?

Patrick Mestrallet: Au maximum 100 millions par dossier avec un taux à 9,1% sur 10 à 15 ans.

L’hypothèque est la garantie que nous remettons à la CRRH-Uemoa.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les échecs, c'est la pierre de touche de l'intelligence

Sport

L'Olympiade d'échecs 2018 a lieu du 23 septembre au 8 octobre au Sport Palace de Batoumi, en Géorgie. 

Les clubs issus de la D2 créent la surprise

Sport

Le championnat de première division a débuté samedi avec 14 clubs. Gbohloesu et Sara FC, venus de la D2, se sont imposés.

L'empreinte du Togo

Culture

La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) a lancé un concours photos. Le vote se déroule en ligne.

En 2030, on y verra beaucoup plus clair

Développement

Le Togo a annoncé en juin dernier vouloir se doter d’une stratégie d’électrification ambitieuse.