Accès au crédit : dur, dur pour les PME

17/10/2013
Accès au crédit : dur, dur pour les PME

Les PME togolaises ont souvent du mal à obtenir des financements pour assurer leur croissance. Une situation pénalisante pour les entreprises, mais aussi pour l’ensemble de l’économie togolaise car un tissu de PME solide est de nature à créer des emplois et à assurer le développement.

L’Union économique et monétaire ouest-africaine n’ignore rien de ces difficultés. C’est la raison pour laquelle elle organise depuis jeudi à Lomé une réunion destinée à mettre en place un mécanisme régional pour faciliter l’accès au crédit.

Y prennent part des dirigeants d’entreprises, des responsables du Centre pour le développement de l’entreprise  (CDE), et des membres du gouvernement.

70% des PME éprouvent des difficultés décrocher des financements à court et moyen terme, indique Jean-Paul Couvreur, le délégué du CDE.

La faute aux banques ? Sans doute un peu, mais pas seulement. Elles ont en effet du mal à mobiliser des ressources sur le long terme auprès des marchés de capitaux et des partenaires financiers.

‘C’est la prise en compte de tous ces défis qui a motivé le CDE et l’UEMOA à suggérer la mise en place d’un mécanisme régional’, explique M. Couvreur.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.

Aného : une nouvelle vie pour la ville tricentenaire ?

Culture

Dans une thèse de doctorat présentée récemment, un étudiant togolais propose d'injecter 700 millions dans la réhabilitation culturelle d'Aného.

Le Togo s'est débarrassé des CFC

Environnement

Le Togo est parvenu à se débarrasser presque totalement des CFC (chlorofluorocarbone), a annoncé André Johnson, le ministre de l’Environnement.