Antoinette Sayeh affiche sa confiance

16/12/2010
Antoinette Sayeh affiche sa confiance

par Antoinette Sayeh, directrice générale du Département d’Afrique du FMI

Le 14 décembre 2010, les Conseils d’administration du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale ont approuvé un allègement de la dette extérieure du Togo représentant une réduction d’environ 80 % de sa valeur nominale. Cette décision découle de l’approbation du point d’achèvement de l’Initiative conjointe aux deux institutions en faveur des Pays Pauvres Très Endettés (PPTE). Avec cette étape historique, le Togo a maintenant tourné la page faisant face à un nouvel avenir après une décennie de crise intérieure.
Cette réussite est l’aboutissement d’une stratégie de réforme et de coopération internationale lancée en 2006 par les autorités togolaises dans le contexte d’un programme de référence avec le FMI. Ce dernier marquait le début d’une collaboration étroite entre le Togo et le FMI, qui s’est poursuivie sous la Facilité Elargie de Crédit (FEC) lancée en avril 2008. Grâce aux efforts soutenus des autorités togolaises pour poursuivre les réformes économiques, nous sommes arrivés au point d’achèvement dans un temps exceptionnel.
L’allègement de la dette extérieure du Togo grâce à l’Initiative PPTE constitue une étape cruciale dans le redressement des effets économiques néfastes de la crise intérieure. Le processus d’allègement a démarré en novembre 2008. Depuis lors, l’allègement intérimaire a déjà permis au Togo d’allouer plus de ressources aux secteurs prioritaires, qui ont doublé pendant les trois dernières années. Avec le point d’achèvement, le Togo est passé définitivement d’une dette extérieure de 2,2 milliards de dollars EU à environ 400 millions. Notamment, tous les arriérés extérieurs ont été régularisés.
Cet assainissement des finances publiques représente un nouveau départ pour le Togo qui va ainsi pouvoir poursuivre ses efforts de développement sur une base financière saine et sans le fardeau d’une dette extérieure insoutenable. Mais il faut rappeler que le point d’achèvement ne libère pas de ressources significatives du service de dette, qui a déjà été fortement réduit depuis 2008, dès le début de l’Initiative PPTE. Il ne s’agit pas non plus de nouveaux financements mais d’une marge de manœuvre accrue pour affronter les défis futurs. Dès lors, il demeure essentiel de continuer de mettre en œuvre une politique économique visant le maintien de la stabilité économique et de la viabilité de la dette publique, tout en renforçant les efforts de créer un environnement propice pour l’investissement privé et la création d’emplois, surtout pour les jeunes. Gérer les besoins énormes en dépenses sociales prioritaires et le développement des infrastructures tout en maintenant une politique économique soutenable sont les défis majeurs qui attendent le Togo.
Le FMI continuera à accompagner le Togo pour faire face à ces défis. Notre conseil en politique économique et notre appui technique vont se poursuivre, et nous examinerons avec les autorités togolaises leurs besoins futurs à la fin du programme FEC actuel en 2011. En tout état de cause, je suis optimiste que l’économie togolaise continuera sa reprise avec la poursuite des réformes entreprises et sans le fardeau d’une dette extérieure insoutenable.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !