Attijariwafa Bank acquiert 55% de BIA-Togo

08/05/2013
Attijariwafa Bank acquiert 55% de BIA-Togo

55% du capital de la Banque internationale pour l’Afrique (BIA)-Togo ont été cédés au groupe marocain Attijariwafa Bank. L’officialisation a été faite mardi à Kara (Nord Togo) entre Adji Otèth Ayassor, le ministre togolais de l’Economie et des Finances, et Mohammed El Kettani, le président d’Attijari.

Attijariwafa Bank avait été désignée adjudicataire provisoire dans l’attente de rencontrer la Commission de privatisation pour finaliser l'opération sur le plan juridique et financier

Toutefois, ce rachat ne deviendra effectif qu’après l’autorisation de la Banque centrale du Maroc et de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)

Cet accord illustre en tout cas l'excellence des relations entre le Togo et le Royaume et le développement attendu des échanges commerciaux entre les 2 pays.

Premier groupe bancaire et financier au Maroc, Attajariwafa Bank est déjà présent dans plusieurs pays africains dont le Sénégal et la Côte d’Ivoire.

Sur les conseils du FMI, le Togo s’est lancé dans un programme de privatisation partielle ou totale des banques publiques. Ainsi, la Banque togolaise de développement (BTD) a été cédée à Oragroup il y a quelques mois.

Deux établissements financiers restent désormais sur le marché, l’UTB et la BTCI.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

En 2030, on y verra beaucoup plus clair

Développement

Le Togo a annoncé en juin dernier vouloir se doter d’une stratégie d’électrification ambitieuse.

Le paiement mobile représente un axe de croissance

Tech & Web

La banque mobile et les applications de paiement ont fait une timide apparition au Togo ces dernières années. Mais tout devrait s'accélérer. 

La directrice des Peace Corps reçoit Frédéric Hegbe

Coopération

L’ambassadeur du Togo aux Etats-Unis, Frédéric Edem Hegbe, s’est entretenu mercredi avec la directrice nationale des Peace Corps, Joséphine K. Olsen.

Le gouvernement poursuit son programme de forages

Développement

12% de la population n’a toujours pas accès à l’eau potable. Un chiffre divisé par deux en dix ans.