Ayassor, nettoyeur de dettes

14/05/2009
Ayassor, nettoyeur de dettes

Le ministre de l'Economie et des Finances, Adji Othèth Ayassor, a indiqué, mercredi à Dakar, que le gouvernement togolais a ''pris l'engagement'', d'apurer sa dette intérieure qui se chiffre à 300 milliards de francs CFA, rapporte l'Agence de presse sénégalaise (APS, officielle). M. Ayassor a précisé que cette démarche vise à ''permettre aux opérateurs économiques de restaurer leurs capacités''.

Le ministre de l'Economie et des Finances n'a toutefois pas donné de calendrier pour l'exécution de cette décision, indique APS.Il a révélé que la dette extérieure du Togo, qui était d'un milliard d'euros avant le processus lancé dans le cadre du PPTE, ''tourne autour de 700 millions de dollars''.

Selon lui, ''la Banque mondiale a apuré une bonne partie'' de l'ardoise, imitée en cela par d'autres institutions financières comme la Banque mondiale, le Club de Paris et la Banque africaine de développement. ''D'ici un an, le Togo sera libéré de sa dette extérieure'', espère ainsi M. Ayassor.

Le Togo, dont le budget est estimé à 400 milliards, a un Produit intérieur brut (PIB) qui se situe entre 1400 et 1500 milliards de francs CFA. Ce PIB est cependant ''en train de chuter'', à l'image de ce qui se passe dans d'autres économies, du fait de la crise économique et financière internationale, a-t-il déploré.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

A livres ouverts

Culture

La Foire internationale du livre de Lomé (FI2L)  aura lieu du 10 au 13 novembre à Lomé sur le site de la Blue Zone de Cacavéli.

Rentrée des avocats

Justice

Le barreau de Lomé a effectué vendredi sa rentrée solennelle au Palais de justice de Lomé.

Terrorisme : coordonner la lutte

Cédéao

Faure Gnassingbé qui préside la Cédéao a participé samedi à Bamako. la conférence régionale sur la situation sécuritaire dans le Sahel et en Afrique de l’Ouest.

Danke sehr !

Coopération

L'Allemagne poursuit sa coopération avec le Togo. Nouvel appui de 37 millions d'euros en faveur des secteurs prioritaires.