Ayassor rend hommage à la France

05/01/2011
Ayassor rend hommage à la France

L’ambassadeur de France à Lomé, Dominique Renaux, et le directeur de l’Agence française de développement (AFD), Philippe Collignon, ont signé mercredi à Lomé avec le ministre de l’Economie et des Finances, Adji Otteh Ayassor (photo), une convention d’aide budgétaire de près de 2 milliards de Fcfa.

L’argent sera affecté d’une part à la poursuite de l’apurement des arriérés de la dette commerciale intérieure auditée de l’Etat togolais vis-à-vis de ses créanciers, et, d’autre part, au règlement des arriérés de paiement de l’Etat à l’égard de la Centrale d’Achats de médicaments Essentiels et Génériques (CAMEG).

Pour la deuxième année consécutive, la France contribue au traitement des arriérés de la dette commerciale intérieure à l’égard des petits créanciers, dans le but d’accompagner le gouvernement dans ses efforts en faveur du développement économique et de la lutte contre la pauvreté. 

M. Ayassor a exprimé ses remerciements au gouvernement français. Il est également revenu sur l’annulation, en fin d’année dernière, de la quasi-totalité de la dette extérieure du Togo par le FMI et la Banque mondiale, saluant le rôle de la France qui a largement soutenu le processus PPTE.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.