BAD : victoire du candidat nigérian

28/05/2015
BAD : victoire du candidat nigérian

Akinwumi Adesina

Akinwumi Adesina, le ministre de l'Agriculture du Nigeria, a été élu jeudi président de la Banque africaine de développement (BAD).

Elu Africain de l'année en 2013 par le magazine Forbes pour ses réformes dans le secteur agricole, M. Adesina représente un poids lourd économique du continent. 

Akinwumi Adesina, s’est dit très ému à l’annonce de sa victoire.

Le nom du vainqueur du scrutin a été annoncé par Albert Toikeusse Mabri, ministre ivoirien du Plan et du Développement, et président en exercice du Conseil des gouverneurs de la Banque africaine de développement. 

Le processus électoral s’est achevé par un vote du Conseil des gouverneurs de la Banque (54 pays membres régionaux et 26 membres non régionaux), dont les pouvoirs de vote sont pondérés. Soulignant que ce résultat « a été l’expression de la volonté de l’ensemble des pays membres », Albert Toikeusse Mabri s’est réjoui du « bon esprit qui a prévalu pendant ce processus électoral, qui n’a été marqué d’aucune tension ».

M. Adesina succède à Donald Kaberuka, dont le second mandat prend fin au mois d’août 2015, et à qui il a rendu un hommage appuyé : « Je salue l’excellent travail du président Kaberuka et c’est un défi que de lui succéder. Il laisse derrière lui une Banque solide »

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.