Berlin annule une partie de la dette

03/12/2009
Berlin annule une partie de la dette

L’Allemagne a décidé mercredi d’annuler partiellement une partie de la dette togolaise pour 6 milliards de Fcfa. L’accord a été signé par le ministre de l’Economie et des Finances, Adji Otèth Ayassor, et l’ambassadeur d’Allemagne, Alexander Beckmann.
Le diplomate allemand a indiqué que cette annulation était une reconnaissance des efforts menés par gouvernement en matière de bonne gouvernance et de promotion de la démocratie. Il a en outre souligné l'engagement de son pays à soutenir les actions de développement du Togo.
M. Ayassor a exprimé la gratitude des autorités togolaises indiquant que les ressources dégagées par cette annulation seraient orientées vers les secteurs clés de relance de l'économie et de réduction de la pauvreté.
Voici le discours prononcé par le ministre de l’Economie et des Finances
Je voudrais vous dire combien je suis heureux de cette signature de l’accord de réduction de la dette togolaise vis-à-vis de l’Allemagne qui intervient aujourd’hui après les fructueuses négociations que nous avons eues avec le Club de Paris du 12 juin 2008 et qui ont ouvert la voie à l’obtention du point de décision de l’initiative des Pays Pauvres Très Endettés le 25 novembre 2008.
La signature de cet accord me donne l’opportunité d’exprimer une fois encore, au nom du Chef de l’Etat, du Gouvernement togolais, la

au Gouvernement allemand pour le concours précieux que votre pays a toujours apporté au Togo dans le processus de son développement.
Le présent accord par lequel votre gouvernement annule partiellement la dette du Togo pour un montant de 9.148.776, 12 EUR (soit 6 milliards de FCFA) et rééchelonne 9.076.366, 02 EUR (soit 5,9 milliards de FCFA), traduit dans les faits, la volonté de l’Allemagne d’appuyer le Togo dans le processus PPTE.
Excellence Monsieur l’Ambassadeur, depuis la reprise de la coopération avec les institutions financières internationales, les autorités togolaises se sont lancées dans un vaste programme de réforme économique et social.
Avec la reprise de la coopération notamment avec l’Union Européenne et les autres partenaires au développement et grâce à ces réformes, le Togo espère relancer sa croissance économique. Nous apprécions à sa juste valeur cette annulation de dette et tient à vous rassurer que le Gouvernement fera un effort pour orienter les ressources issues de cette annulation vers les investissements destinés à la relance économique et la lutte contre la pauvreté.
Je voudrais, en terminant vous rassurer que le Gouvernement togolais poursuivra avec détermination la mise en œuvre des réformes qu’il a engagées en vue du renforcement de la bonne gouvernance et du redressement économique du pays et qu’à cet égard il n’épargnera aucun effort pour s’atteler au renforcement de la coopération entre l’Allemagne et le Togo.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Claude Le Roy n'est pas seul responsable

Sport

Le public togolais pose désormais la question ouvertement : faut-il se séparer de Claude Le Roy, le sélectionneur des Eperviers.

La réciprocité est enrichissante

Coopération

Victoire Tomégah-Dogbé a lancé lundi le volontariat de réciprocité à l'échelle ouest-africaine.

A livres ouverts

Culture

La Foire internationale du livre de Lomé (FI2L)  aura lieu du 10 au 13 novembre à Lomé sur le site de la Blue Zone de Cacavéli.

Rentrée des avocats

Justice

Le barreau de Lomé a effectué vendredi sa rentrée solennelle au Palais de justice de Lomé.