Christine Lagarde devrait bénéficier du soutien du Groupe Afrique II

11/02/2016
Christine Lagarde devrait bénéficier du soutien du Groupe Afrique II

Christine Lagarde

Christine Lagarde est la seule candidate à la direction du Fonds monétaire international (FMI) et est donc virtuellement assurée de se succéder à elle-même en juillet, selon un communiqué de l'institution publié jeudi.

Nommée à la tête du FMI en juillet 2011 pour cinq ans, l'ancienne ministre de l'Economie française avait officiellement fait acte de candidature le 22 janvier et avait reçu de nombreux soutiens en Europe, aux Etats-Unis et en Amérique Latine.

Le FMI avait ouvert le processus de dépôt de candidatures le 22 janvier et l'a refermé mercredi soir.

Une candidate, l'actuelle directrice générale Christine Lagarde, a été retenue, indique dans un communiqué le conseil d'administration du FMI, qui représente ses 188 Etats-membres.

Le conseil d'administration va désormais entendre Mme Lagarde et souhaite prendre sa décision le plus vite possible, a-t-il précisé dans le communiqué.

Son choix final, qui ne devrait réserver aucune surprise, doit être fait d'ici au début mars.

Le Groupe Afrique II du FMI (23 pays, dont le Togo) votera donc logiquement pour Christine Lagarde avec lequel il entretient de bonnes relations.

Les prochaines Assemblées de printemps en avril à Washington seront l'occasion de rencontres entre la candidate et les ministres africains des Finances.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés. 

Nouvelle centrale solaire inaugurée à Assoukoko

Développement

Le président Faure Gnassingbé a inauguré mercredi à Assoukoko (préfecture de Blitta, 200 km de Lomé) une nouvelle centrale photovoltaïque.