Cinquième vague de financement de la BM

27/05/2012
Cinquième vague de financement de la BM

Une nouvelle opération d’appui budgétaire de la Banque mondiale (BM) va permettre au Togo de poursuivre les réformes pour améliorer la gestion des finances publiques et restructuration du secteur du coton, de l’énergie, des télécommunications et de la banque.

Le Conseil des administrateurs de l’institution vient d’approuver un cinquième crédit pour la relance économique et la gouvernance (ERGC-5) d’un montant de 14 millions de dollars. 

Ce financement, affecté aux ressources générales du budget de l’État, est destiné à soutenir la poursuite des réformes de la gouvernance économique engagées avec l’appui de quatre dons précédents, approuvés respectivement en 2008, 2009, 2010 et 2011.

L’ERGC-5 met l’accent sur la gestion des finances publiques et les réformes structurelles dans des secteurs clés de l’économie. 

En matière de gestion des finances publiques, il s’agit avant tout d’améliorer la transparence et la surveillance budgétaires. 

Pour ce qui concerne le secteur du coton, l’opération vient appuyer des mesures pour renforcer la compréhension de la structure de coûts de l’entreprise nationale, la Nouvelle société cotonnière du Togo (NSCT) et poser des jalons pour attirer l’investissement privé. 

Dans le secteur des télécommunications et de l’énergie, les objectifs respectifs sont d’accroître la concurrence et d’améliorer la gestion de l’opérateur national d’électricité, la Compagnie d’énergie électrique du Togo (CEET). Enfin, l’ERGC-5 soutient la privatisation de quatre banques détenues par l’État.

Ce cinquième crédit devrait avoir plusieurs résultats essentiels, dont un accès amélioré aux informations budgétaires, des procédures de passation de marchés simplifiées ; le versement aux producteurs de coton d’un montant préétabli par rapport aux cours mondiaux, la réduction du coût de la téléphonie mobile, le désengagement de l’État dans le secteur bancaire et le renforcement de la gestion de la CEET.

« De gros efforts ont été consentis et nous ne saurions trop encourager le gouvernement à poursuivre les réformes. La Banque mondiale reste engagée auprès du Togo, convaincue qu’une utilisation judicieuse et efficace de ces fonds contribuera à l’accélération de la croissance sans faire d’exclus, ce qui constitue une condition essentielle pour lutter contre la pauvreté », a déclaré  Madani Tall, le directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Togo.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.