Clarifications

23/04/2014
Clarifications

Le ministre de l'Economie et des Finances, Adji Otéth Ayassor

Le ministre de l’Economie et des Finances, Adji Otéth Ayassor, a tenu à dissiper les inquiétudes des personnels des douanes et des impôts préoccupés par le changement de statut consécutif à la création de l’Office togolais des recettes (OTR), fusion des deux régies de l’Etat.

Mercredi, lors d’une réunion présidée par le Premier ministre, M. Ayassor a indiqué aux représentants de SYNADOUANES (Syndicat National des Douanes du Togo) et de l’USAF (l’Union Syndicale des Agents du Fisc) que le réforme ne remettait pas en cause les postes des agents mais que des redéploiements auraient lieu.

S’agissant des contractuels, le ministre a précisé qu’ils auraient la possibilité de postuler aux postes de direction en fonction de leur profil.

‘Le processus évolue. Certains fonctionnaires des douanes et des impôts n’ont pas compris la finalité de la réforme. La réunion de ce jour a permis de clarifier les choses et de les informer sur le fonctionnement de l’OTR’, a indiqué M. Ayassor.

A l’instar de Maurice, du Ghana, du Rwanda ou de l’Ouganda, le Togo dispose désormais avec l’OTR d’un outil performant pour la collecte des impôts et des taxes. 

C’est le premier pays d’Afrique de l’ouest francophone à mettre en œuvre cette réforme.

L’OTR permettra de rationaliser le système de collecte, de générer davantage de recettes et d’imposer le secteur informel. A terme, ce vaste chantier fiscal devrait s’accompagner d’une baisse des prélèvements.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !