Consignes fermes du gouvernement

11/12/2014
Consignes fermes du gouvernement

Débuts laborieux

Le Togo a lancé en juillet dernier le Guichet unique du commerce extérieur (Seguce).

Ce dispositif géré par Veritas, leader mondial des services d’évaluation de conformité et de certification, doit permettre, d’une part, de favoriser la transparence dans les relations entre les acteurs du commerce et, d’autre part, de réduire considérablement les délais de traitement des marchandises.

Ce Guichet s’inscrit dans un processus de rupture intelligente. Il s’agit d’innover en matière de procédures, avec à la clé un gain de temps, un meilleur cadrage des savoir-faire opérationnels nécessaires au développement du Togo.

Il est de nature à améliorer l’environnement des affaires. 

Mais sa mise en œuvre connaît quelques difficultés, souligne le gouvernement. 

Dans un communiqué publié à l’issue du conseil des ministres, qui s’est tenu mercredi, il est indiqué que les acteurs du port autonome de Lomé ont du mal à se mettre d’accord sur les modalités de fonctionnement du Guichet.

‘La conseil a donné des consignes fermes afin que des dispositions idoines soient prises pour remédier à cette situation et assurer la mise en œuvre effective et diligente des décisions du gouvernement’, précise le texte.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

'Un Parlement des peuples'

Cédéao

Le Premier Ministre Komi Selom Klassou a ouvert mardi à Lomé la session extraordinaire du Parlement de la Cédéao.

Le Togo et l'Egypte ciblent les jeunes

Coopération

Victoire Dogbe-Tomegah, la ministre en charge de la Jeunesse, effectue depuis mardi une visite de travail en Egypte.

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.