Contrôle fiscaux : la DGI peut mieux faire

19/11/2012
Contrôle fiscaux : la DGI peut mieux faire

La Direction générale des impôts (DGI) souhaite optimiser ses résultats lors des contrôles fiscaux des entreprises appartenant au secteur bancaire, des assurances et des communications Dans ce cadre, elle vient de solliciter l’assistance française.

Cette coopération s’effectue via le Projet d’appui au renforcement des capacités institutionnelles en gouvernance économique et financière (PARCI 2).

Le secrétaire général du ministère de l’Economie et des Finances, Gnaro Badawasso, a indiqué que l’objectif était d’accroître les recettes, de lutter contre la fraude fiscale et l’évasion des capitaux.

Si les grandes entreprises s’acquittent de l’impôt et bénéficient d’une gestion saine avec experts comptables et commissaires aux comptes, les petites sociétés ont tendance à oublier de verser la totalité de ce qu’elles doivent à la DGI et le recours au tout espèces dans le commerce rend la tâche ardue aux contrôleurs.

 En photo : Christophe Grandcolas, formateur en contrôle fiscal du C2D (Catalyseur de développement)

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Gynécologie obstétrique : appui de l'UNFAP

Santé

Le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFAP) a offert au ministère de la Santé du matériel destiné aux centres de gynécologie obstétrique. 

Engranger les dividendes du numérique

Tech & Web

La révolution numérique est en train de transformer le monde, souligne un rapport de la Banque mondiale publiée vendredi. Le Togo ne veut pas être à la traine.

La valeur ajoutée du PUDC

Développement

Croissance inclusive et le développement social, telle est l'ambition du Programme d’urgence de développement communautaire lancé récemment.

Le Woelab de Lomé enrôlé dans WAZIUP

Tech & Web

Les membres du consortium WAZIUP ont lancé le 4 février dernier le programme WAZIUP financé par l’Union européenne.