Contrôle fiscaux : la DGI peut mieux faire

19/11/2012
Contrôle fiscaux : la DGI peut mieux faire

La Direction générale des impôts (DGI) souhaite optimiser ses résultats lors des contrôles fiscaux des entreprises appartenant au secteur bancaire, des assurances et des communications Dans ce cadre, elle vient de solliciter l’assistance française.

Cette coopération s’effectue via le Projet d’appui au renforcement des capacités institutionnelles en gouvernance économique et financière (PARCI 2).

Le secrétaire général du ministère de l’Economie et des Finances, Gnaro Badawasso, a indiqué que l’objectif était d’accroître les recettes, de lutter contre la fraude fiscale et l’évasion des capitaux.

Si les grandes entreprises s’acquittent de l’impôt et bénéficient d’une gestion saine avec experts comptables et commissaires aux comptes, les petites sociétés ont tendance à oublier de verser la totalité de ce qu’elles doivent à la DGI et le recours au tout espèces dans le commerce rend la tâche ardue aux contrôleurs.

 En photo : Christophe Grandcolas, formateur en contrôle fiscal du C2D (Catalyseur de développement)

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Des chirurgiens membres de l'Eglise Copte se mobilisent

Coopération

Deux cents patients soufrant d’hernies et de goitre seront pris en charge par des médecins égyptiens.

Les transfusions sanguines n'ont aucun caractère commercial

Santé

La culture de don du sang n’est pas très développée au Togo. Absence d’information et préjugés freinent la collecte.

Fin de la mission de Mashav

Coopération

La session de formation assurée par Mashav, l’Agence de coopération israélienne, s’est achevée jeudi.

La CAF demande à la Fédération togolaise de sortir son chéquier

Sport

Actuellement en pleine rénovation, le grand stade de Kégué à Lomé est indisponible pour de longs mois.