Contrôle fiscaux : la DGI peut mieux faire

19/11/2012
Contrôle fiscaux : la DGI peut mieux faire

La Direction générale des impôts (DGI) souhaite optimiser ses résultats lors des contrôles fiscaux des entreprises appartenant au secteur bancaire, des assurances et des communications Dans ce cadre, elle vient de solliciter l’assistance française.

Cette coopération s’effectue via le Projet d’appui au renforcement des capacités institutionnelles en gouvernance économique et financière (PARCI 2).

Le secrétaire général du ministère de l’Economie et des Finances, Gnaro Badawasso, a indiqué que l’objectif était d’accroître les recettes, de lutter contre la fraude fiscale et l’évasion des capitaux.

Si les grandes entreprises s’acquittent de l’impôt et bénéficient d’une gestion saine avec experts comptables et commissaires aux comptes, les petites sociétés ont tendance à oublier de verser la totalité de ce qu’elles doivent à la DGI et le recours au tout espèces dans le commerce rend la tâche ardue aux contrôleurs.

 En photo : Christophe Grandcolas, formateur en contrôle fiscal du C2D (Catalyseur de développement)

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Début de saison

Sport

Le coup d’envoi du championnat de D1 sera donné le 15 mars prochain. Décision annoncée vendredi par le ‘comité de normalisation’ de la Fédération togolaise de football (FTF).

Aimes vise les 25.000 interventions d'ici 2 ans

Santé

Pour marquer son Xe anniversaire, l’ONG médicale togolaise ‘Aimes Afrique’ a mis les petits plats dans les grands en organisant pendant une semaine une série de manifestations destinées à mieux faire connaître ses actions.

Rougeole : flambée épidémique de saison

Santé

Une nouvelle campagne de vaccination gratuite contre la rougeole va débuter le 26 janvier dans les régions des Plateaux et Centrale.

Présidentielle apaisée : le PNUD s’engage

Coopération

Dix Organisations de la société civile (OSC) ont été retenues par le PNUD pour mener des campagnes destinées à promouvoir un climat de paix propice à la participation citoyenne à l’approche de la présidentielle.