Coup de pouce de la BOAD

08/05/2014
Coup de pouce de la BOAD

Victoire Tomégah-Dogbé, ministre du Développement à la base

La Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) a accordé jeudi un financement de 5 milliards de F CFA sous forme de prêt remboursable au Togo dans le cadre de la mise en œuvre du produit ‘Accès des Pauvres aux Services Financiers’ APSEF, le tout premier produit du Fonds National de la Finance Inclusive (FNFI).

Lancé officiellement par président de la République le 26 avril dernier, l'APSEF est destiné à régler la question de l’exclusion financière en assurant l’accès à des services financiers de base pérennes et viables -- qu’il s’agisse de petite épargne, de microcrédit ou micro-assurance -- aux populations vulnérables pour leurs activités génératrices de revenus.

D’un montant individuel maximum de 30.000 F CFA à un taux d’intérêt unique et uniforme de 5% l’an sur toute l’étendue du territoire, le crédit APSEF est destiné aux groupes solidaires sans caution matérielle ou financière. Seule la caution solidaire des membres du groupe -- composé de 4 à 6 personnes -- est exigée. Une partie des intérêts est reversée au bénéficiaire sous forme d’épargne ‘stratégique’ de 3% lorsque le remboursement du crédit est achevé sans retard.

La convention de financement a été signée entre le président de la BOAD, Christian Adovelande et le ministre de l’Economie et des Finances Adji Otéth Ayassor. La ministre du Développement à la base, Victoire Tomégah Dogbé était présente, de même que le directeur général par intérim du FNFI, Prosper Houenou.

La BOAD devient ainsi le premier partenaire du FNFI après l’Etat togolais dans la mise en œuvre du produit APSEF.  

Dans l’exercice budgétaire 2014, le gouvernement a prévu une dotation de 2 milliards de  Fcfa en faveur du FNFI, mais il a promis de relever sa contribution pour le compte de cette année.

Le produit ‘’APSEF’’ compte toucher 300.000 personnes avant la fin de cette année par l’intermédiaire des prestataires de services financiers, notamment les institutions de microfinance partenaires du FNFI. Au total, 2 millions de Togolais pauvres devraient bénéficier des produits subséquents du Fonds.

Lancé en janvier dernier, le FNFI a pour mission de rendre accessibles les services financiers à tous, surtout les plus pauvres, par l’entremise des banques et des Institutions de microfinance. Son mode opératoire consiste à rechercher auprès de l’Etat et de ses partenaires en développement des ressources sous forme de lignes de crédit qu’il met à la disposition des institutions de microfinance, de manière qu’elles disposent de ressources nécessaires et adaptées pour faire face aux besoins des populations à la base. Il intervient essentiellement à travers des appuis institutionnels et des prêts et bonifications aux prestataires de services financiers ainsi que par des mécanismes de sécurisation de financement des activités jugées risquées, et des mécanismes de facilitation pour le refinancement des institutions de microfinance par les banques. 

Informations complémentaires

Communiqué BOAD.pdf 21,57 kB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Mauvaise chute

Sport

Les Eperviers du Togo chutent lourdement au dernier classement FIFA publié jeudi. Cinq points de moins.

Le pape du riz hybride va accueillir de nouveaux stagiaires

Coopération

L’université agronomique de Changsha (Chine) va proposer un nouveau cycle de formation aux agriculteurs togolais.

L'enquête avance

Justice

L’enquête avance concernant le lynchage et l’assassinat de deux soldats à Sokodé dans la nuit du 16 au 17 octobre 2017.

Un festival qui a de la tenue

Culture

Le FIMO228, le Festival international de la mode au Togo, aura lieu du 20 au 25 février à Lomé, a indiqué mercredi son concepteur Jacques Logoh.