Création d’un Comité de stabilité financière

20/05/2010
Création d’un Comité de stabilité financière

Les ministres des Finances et de la Justice de l’UEMOA (Union économique et monétaire ouest-africaine) ont décidé de prévenir les risques de conflits dans le secteur financier en adoptant le principe de la mise en place d’un comité de stabilité financière.
Une réunion des experts de l’organisation s’est ouverte jeudi à Lomé. L’objectif est de parvenir à une harmonisation des droits applicables dans l’espace Ohada (Organisation pour l'harmonisation en Afrique du droit des affaires).
« Nous allons identifier les causes des conflits entre institutions financières, puis formuler des propositions qui seront ensuite soumises au conseil des ministres de l’OHADA pour validation », a expliqué déclaré Philippe-Henri Dacoury Tabley, Gouverneur de la banque centrale BCEAO (Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest).
M. Tabley a indiqué que « Ce comité de stabilisation permettra une meilleure régulation des banques, des IMFs, des assurances ; en sommes des champs de compétence aujourd’hui confiés à divers organismes. Les retombées seront bonne pour l’économie, les secteurs concernés et la population », a estimé le gouverneur.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.