Croissance économique partagée par tous

09/06/2011
Croissance économique partagée par tous

La dichotomie entre les statistiques sur la croissance économique de l'Afrique et les réalités sur le terrain a dominé les débats organisés en prélude aux Assemblées annuelles 2011 de la Banque africaine de développement (BAD). Le thème central de ces Assemblées est : «Vers un agenda pour la croissance inclusive en Afrique ».
«Les statistiques impressionnantes en déphasage avec les réalités sur le terrain n’intéressent plus les Africains, » a déclaré le président de la BAD, Donald Kaberuka, lors d'une réunion tenue dans le cadre d’un petit déjeuner avec les professionnels des médias qui couvrent les Assemblées annuelles à Lisbonne, au Portugal.
M. Kaberuka a fait observer que les événements survenus récemment en Tunisie, en Egypte et dans d'autres pays d’Afrique du nord étaient des signaux clairs indiquant que, pour avoir son sens, la croissance économique doit être partagée par tous.
La Banque a récemment publié un Rapport annuel pour l'Afrique du Nord,  qui souligne l'importance de la croissance partagée, après les récents changements politiques dans la région. Le Maroc, l'Egypte, la Tunisie et l'Algérie sont parmi les plus grands bénéficiaires des financements de la BAD.
Le rapport traite des questions pertinentes sous-jacentes qui ont provoqué une vague de réformes politiques dans la région, à savoir le taux très élevé de chômage chez les jeunes, les niveaux de pauvreté endémique, la disparité de la répartition des revenus au sein des pays, de même que les défis relatifs au droit à la parole, l’obligation de rendre compte et la transparence.
« Ces dimensions de l'inclusion sociale et économique font toutes partie du programme inachevé de l'Afrique du Nord,  thème principal du rapport annuel pour l’Afrique du nord de cette année, » indique le rapport.
Les opérations de la Banque, les secours d'urgence au Sud-Soudan, la situation en Libye,  l'environnement et le changement climatique, ainsi que la Côte d'Ivoire, ont été parmi les questions clés soulevées lors du petit déjeuner, qui a fourni une plate-forme d’échanges informels entre la haute direction de la BAD et les professionnels des médias couvrant les réunions. 
Le Togo est représenté aux Assemblées annuelles par le ministre de l’Economie et des Finances, Adji Otéth Ayassor (photo).

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

D1 : AS Togo Port prend la tête

Sport

Lors de la 14e journée de D1, disputée dimanche, Anges et Sémassi ont fait match nul (0-0).

SCAPE : lever certains obstacles

Développement

La SCAPE, Stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi, est la feuille de route que s’est donné le gouvernement pour assurer le développement économique du pays. Elle nécessite d’importants moyens et le concours actif des donateurs.

Chaude ambiance à la FTF

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) est secouée par une énième crise. L’ancien président de la Fédé, Tata Avlessi, s’oppose à son successeur, Gabriel Améyi,

Nouvelles sources de financement

Santé

Comment trouver de l’argent localement pour développer le système de santé et mettre en place une couverture universelle ?