D’une banque politique à un établissement commercial

04/07/2016
D’une banque politique à un établissement commercial

Le concept de départ ne tient plus

La Banque sahélo-saharienne pour l’investissement et le Commerce (BSIC) fête ses 10 ans de présence au Togo.

L’institution a contribué au financement de l’économie togolaise, a indiqué lundi Zoumarou Walis Safirou, le nouveau directeur de la filiale locale.

La BSIC est intervenue, notamment, sans le secteur des BTP, des services, de l’industrie, de l’agriculture et de l’énergie.

La banque compte 14 agences au Togo.

‘Nous envisageons l’avenir avec sérénité dans un environnement bancaire en plein développement’, a indiqué M. Sarifou.

L’ambition de la BSIC est d’accompagner le secteur privé et de devenir une banque citoyenne.

La Banque sahélo-saharienne pour l’investissement et le commerce est l’institution bancaire régionale de la communauté CEN-SAD créée en 1999 à l’initiative de l’ancien leader libyen Mouamar Kadhafi. Elle dispose d’une implantation en Afrique de l’Ouest et du Centre ainsi qu’au Soudan. Son siège historique demeure à Tripoli en dépit des problèmes que connaît la Libye.

Lors de sa création, la BSIC devait être un des leviers stratégiques pour la promotion et le financement du commerce et de l'investissement entre Tripoli et les pays africains.

Aujourd’hui, l’établissement a une vision plus modeste, celle de jouer le rôle de banque commerciale classique qui devra opérer dans un environnement de plus en plus concurrentiel.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L’Etat n’a pas les moyens de répondre à toutes les doléances

Social

Le malaise au sein du ministère de la Fonction publique est réel et des problèmes se posent concernant les conditions de travail.

Forêts : le Togo opte pour la convergence

Environnement

Le Togo adhère pleinement au plan de convergence pour la gestion et l’utilisation durables des écosystèmes forestières dans l'espace Cédéao.

Accompagner la décentralisation

Coopération

L’Union européenne et l’Allemagne vont financer pour 19 millions d’euros un programme de décentralisation et de gouvernance locale.

Talents maison

Culture

Le groupe Toofan et l’artiste Almok sont nominés pour l'Afrimma, une compétition qui récompense les meilleurs artistes d’Afrique.