Dette commerciale : nouvelle aide de la France

08/11/2011
Dette commerciale : nouvelle aide de la France

Une convention de financement de 2 millions d’Euros (1,3 milliards de Fcfa), destinée à la poursuite de l’apurement des arriérés de la dette commerciale intérieure auditée de l’Etat , a été signée mardi matin à Lomé entre la France et le Togo.

La cérémonie s’est déroulée en présence d’Adji Otèth Ayassor (photo), le ministre de l’Economie et des Finances, et de l’ambassadeur de France, Nicolas Warnery, qui avait à ses côtés Philippe Colignon, le directeur de l’Agence française de développement (AFD) au Togo. 

Cette nouvelle aide budgétaire s’inscrit dans le cadre du soutien apporté par la France à l’exécution du programme de l’Initiative des Pays Pauvres Très Endettés (IPPTE) dont l’atteinte du point d’achèvement par le Togo a été entérinée par le Conseil d’administration du FMI fin 2010. 

L’achèvement de ce programme, auquel la France a beaucoup contribué, a permis au Togo d’alléger considérablement le poids de sa dette extérieure et de retrouver une solvabilité internationale et locale, nécessaire à une réelle reprise économique. 

Pour la troisième année consécutive, Paris contribue au traitement des arriérés de la dette commerciale intérieure dans le but d’accompagner le gouvernement dans ses efforts en faveur du développement économique et social et de la lutte contre la pauvreté. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

CAN 2017 : près d'un milliard a été levé

Sport

Le comité de mobilisation des fonds pour la participation des Eperviers à la dernière Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2017) a publié mercredi ses comptes.

Brassage des cultures

Culture

Une ‘Caravane littéraire’ est organisée du 26 février au 4 mars. Elle se rendra dans 5 villes du Togo, du nord au sud. Un évènement culturel attendu.

La coopération multiforme du PNUD

Coopération

Une mission du PNUD (Programme des Nations Unies pour le développement), dépêchée par le siège, est arrivée en début de semaine au Togo.

Le PGICT aura sans doute une suite

Environnement

Les pouvoirs publics entendent renforcer la gestion des risques d’inondations et de dégradation des sols dans les zones rurales et urbaines.