Développement communautaire : financement de 12,1 millions de dollars

12/03/2014
Développement communautaire : financement de 12,1 millions de dollars

Ousmane Diagana

La Banque mondiale va fournir un financement additionnel de 12,1 millions de dollars au Togo en faveur des activités de mise en oeuvre du Projet de développement communautaire et de filets de protection sociale (PDCplus), indique mercredi l’Agence Xinhua, citant le Bureau de la BM à Lomé.

Cette somme permettra d’améliorer l'accès à la santé, à l'éducation et aux services d'eau et à poursuivre un programme de cantine scolaire dans les régions les plus pauvres du Togo.

Environ 125.250 personnes, dont près de la moitié sont des femmes et des filles, vont en bénéficier.

"L'extension du projet PDCplus permettra à davantage de communautés de faire entendre leur voix quant au type d'infrastructures dont elles ont le plus besoin, de prendre part à la réalisation de projets d'infrastructures, et de bénéficier d'un meilleur accès aux services",a expliqué Ousmane Diagana, directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Togo.

Le projet PDCplus, lancé en 2012, aide à la construction ou la remise en état d'environ 100 infrastructures communautaires. Il apporte un appui à 97 projets d'activités rémunératrices et 52 initiatives de à forte intensité de main d'œuvre.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.