Discussions entre le Togo et le FMI

08/10/2015
Discussions entre le Togo et le FMI

Croissance soutenue

La délégation togolaise présente à Lima (Pérou) dans le cadre des Assemblées du FMI et de la Banque mondiale, a eu jeudi des discussions avec Antoinette Sayeh, directrice du Département Afrique du Fonds. Une occasion de faire un état des lieux du partenariat et de réfléchir aux moyens de le renforcer.

Le ministre de l’Economie, des Finances et de la Planification du développement, Adji Otèth Ayassor, a précisé que le cadre macro-économique était satisfaisant avec une croissance soutenue et une inflation maitrisée.

Il a rappelé aux responsables du FMI ce qu’il avait dit la veille aux dirigeants de la Banque mondiale.

Le Togo s’est lancé dans une ambitieuse politique de développement inclusif qui passe par un accroissement des recettes internes, via l’OTR notamment, et un endettement maîtrisé. Le pays va continuer à investir dans les infrastructures. Des grands travaux qui créent de l’emploi et qui tirent la croissance vers le haut.

Par ailleurs, la stratégie de création d’emplois sera amplifiée.

Questionné par Antoinette Sayeh sur l’avenir des deux dernières banques publiques – la BTCI et l’UTB – M. Ayassor a indiqué que le gouvernement réfléchissait à une fusion entre ces deux établissements afin de créer un nouveau groupe bancaire puissant.

Si la BTCI est dans un état de santé précaire, l’UTB en revanche se porte bien. 

Adji Otèth Ayassor

Les autorités avaient tenté de vendre ces deux banques, mais les offres reçues étaient trop modestes. La fusion semble être l’issue à la fois logique et pertinente.

Enfin, les discussions ont porté sur le marché de la micro-finance en pleine croissance. Une activité étroitement surveillée par la BCEAO et les autorités togolaises. Tous les acteurs peu scrupuleux ou défaillants vis à vis de la clientèle sont systématiquement fermés.

Dans sa globalité, le secteur se porte bien et rend de nombreux services à une large frange de la population qui n’a pas accès au crédit.

(De gauche à droite) Abebe Aemro Selassie (directeur adjoint, Département Afrique FMI), Adji Otèth Ayassor, Antoinette Sayeh, directrice du Département Afrique FMI et Kossi Assimaïdou, ministre en charge de la Planification

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Caractère imprescriptible des actes de torture

Justice

La torture vise à briser la personnalité de la victime et constitue une négation de la dignité inhérente à l'être humain. 

Le foot togolais achève sa convalescence

Sport

Le congrès de la Fédération togolaise de football (FTF) s’est déroulé samedi à Kara (nord du Togo).

Coup de pouce aux cantines scolaires

Développement

Orabank-Togo a remis un chèque de près de 15 millions de Fcfa pour appuyer le programme de cantines scolaires. 

La mode africaine en vedette à Denver

Culture

The African Fashion Show aura lieu ce dimanche à Denver (Colorado). Six designers africains sont attendus parmi lesquels un Togolais.